Ancienne gravure couleurs le bojobi Histoire Naturelle de Lacépède 1847 Édouard Traviès animaux

(Code: ANCI1070)

Envoyer à un ami
15,00 EUR
En Stock
Ajouter au Panier
Ancienne gravure couleurs le bojobi Histoire Naturelle de Lacépède 1847 Édouard Traviès animaux

TITRE : Ancienne gravure couleurs représentant le bojobi

 

ÉDITEUR : Furne et Cie

ANNÉE : 1847

 

FORMAT : 25 cm x 17 cm

NOMBRE DE GRAVURES : 1

 

ÉTAT : bon état

 

THÈMES : gravure ancienne, histoire naturelle, animaux, zoologie

 

Dessinée par Édouard Traviès

 

Gravée par Beyer et Forget

 

 

SUR LA GRAVURE

 

 

Cette gravure est extraite de

 

L’HISTOIRE NATURELLE DE LACÉPÈDE

Comprenant les Cétacés, les Quadrupèdes, Ovipares, les Serpents et les Poissons

Nouvelle édition précédée de l’éloge de Lacépède par Cuvier

Avec des notes et la nouvelle classification de M. A.G. Desmarest (correspondant de l’Académie des Sciences, membre de l’Académie de Médecine, professeur de zoologie à l’École Vétérinaire d’Alfort, etc …)

 

Tome 1

 

 

ATTENTION : la page de titre n’est pas à vendre et est présentée pour information

 

Mérite un encadrement

 

 

SUR L’ILLUSTATEUR

 

Édouard Traviès de Villers (25 mars 1809 Doullens - 1876 Paris) est un peintre animalier et illustrateur français du 19ème siècle.

 

Après avoir commencé dans la caricature il se spécialise dans la peinture d’oiseaux et d’insectes, qu’il peignait à l’aquarelle il exposa régulière au Salon entre 1831 et 1866.

 

Il réalisa de nombreuses lithographies pour La vènerie. Souvenirs de chasse et une série de douze trophées pour le Musée du chasseur.

 

Son portrait serait détenu par le musée de Doullens.

 

Son frère Charles-Joseph est un caricaturiste connu sous le nom Traviès

 

 

SUR LACÉPÈDE

 

Bernard Germain Étienne de Laville-sur-Illon, comte de Lacépède (parfois appelé de la Cépède), né le 26 décembre 1756 à Agen et mort le 6 octobre 1825 à Épinay-sur-Seine (Seine), est un zoologiste et homme politique français.

 

Il se lie d'amitié avec Buffon (1707-1788) qui l'encourage à étudier l'histoire naturelle. Ambitieux, voulant se faire connaître soit par la musique, soit par la science, il fait paraître en 1781 un Essai sur l’électricité naturelle et artificielle et en 1784 une Physique générale et particulière.

 

Il collabore alors à l’Histoire Naturelle de Buffon et publie de nombreux ouvrages dans ce domaine, notamment sur la faune marine. Il fait paraître, en 1788-1789, son Histoire naturelle des quadrupèdes ovipares et des serpens. Il s'agit du premier ouvrage d'envergure sur les amphibiens et les reptiles destiné à un large public. Mais ses illustrations sont médiocres et son livre n'améliore pas la taxinomie de ces animaux. Le travail de Josephus Nicolaus Laurenti (1735-1805), pourtant plus ancien (1768), est bien supérieur. Malgré ces défauts, l'œuvre de Lacépède contribue à favoriser l'étude de ces animaux.

 

Il fuit Paris en proie aux excès de la Terreur et il est alors remplacé au Jardin du roi devenu le Muséum national d'histoire naturelle par Étienne Geoffroy Saint-Hilaire (1772-1844). Il se réfugie dans le village de Leuville sur Orge (91). En 1795, il devient Secrétaire Perpétuel de l'Académie des sciences. Il est reçu à l’Académie de Rouen le 3 août 1803.

 

Entre 1798 et 1803 il fait paraître un important ouvrage sur les poissons intitulé Histoire naturelle des poissons. Lacépède s'inspire largement des notes et des collections laissées par Philibert Commerson (1727-1773). Il écrit Histoire des cétacés en 1804. Son impact sur l'ichtyologie est immense. Ainsi, Constantine Samuel Rafinesque (1783-1840) s'appuie sur ses clés analytiques lorsqu'il décrit de nouveaux genres.

 

Il devient conservateur du Cabinet de curiosités du Jardin du Roi.

 

Lors de la transformation du Jardin en Muséum national d'histoire naturelle, Lacépède est absent de Paris car il craint pour sa vie du fait d'être noble et d'avoir exercé des activités politiques. Il n'est donc pas intégré au Muséum. Ce n'est que lorsque la chaire des vertébrés est scindée en deux, qu'il reçoit la nouvelle chaire d'ichtyologie et d'herpétologie. Mais il abandonne peu à peu l'histoire naturelle, ses activités politiques l'occupant de plus en plus. Officieusement, il abandonne tout enseignement au Muséum dès 1803 et est remplacé par André Marie Constant Duméril (1774-1860).

 

Source : Wikipédia

 

 

VOIR DANS MES ANNONCES EN COURS OU À VENIR DE NOMBREUSES AUTRES GRAVURES ISSUES DE L’HISTOIRE NATURELLE DE LACÉPÈDE

 

 

 

CLIQUEZ SUR LES PHOTOGRAPHIES CI-DESSOUS POUR LES AGRANDIR

 

Histoire Naturelle de Lacépède 1847 histoire naturelle animaux zoologie

 

Ancienne gravure couleurs le bojobi Histoire Naturelle de Lacépède 1847 animaux zoologie serpents

 

Ancienne gravure couleurs le bojobi Histoire Naturelle de Lacépède 1847 animaux zoologie serpents 

 

Ancienne gravure couleurs le bojobi Histoire Naturelle de Lacépède 1847 animaux zoologie serpents

 

 

29/01/2015