Err

Journal de Jean Héroard médecin de Louis XIII

(Code: JOURNALJEANHEROARD)
80,00 EUR
Ajouter au Panier
Journal de Jean Héroard médecin de Louis XIII

TITRE : Journal de Jean Héroard médecin de Louis XIII

AUTEUR(S) : sous la direction de Madeleine Foisil

ÉDITEUR : Fayard

ANNÉE : 1989

FORMAT : 15 cm x 23 cm 

NOMBRE DE TOMES : 2

NOMBRE DE PAGES : 3127 en continu

ILLUSTRATIONS : quelques-unes en noir

RELIURE : pleine toile de couleur rouge, tranchefile

JAQUETTE : oui

SIGNET : oui

RHODOÏD : non

PARTICULARITÉS : complet de ses 2 tomes sous coffret d’emboitage

ÉTAT : rares petites marques auniveau des jaquettes, emboitage en bon état, reliure et intérieur très bien,ouvrages bien solides pouvant être manipulés sans crainte

THÈMES : histoire, royauté, ancien régime, mémoires, chroniques

 

PRÉSENTATION

 

Préface de Pierre Chaunu de l’Institut.

Publié avec l’aide du Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS) et le concours du Centre National des Lettres.

Publication du Centre de Recherche sur la Civilisation de l’Europe moderne.

 

Approche chronologique de 1601 à 1627.

 

Jean Héroard est un médecin, vétérinaire et anatomiste français, né le 22 juillet 1551 à Hauteville-la-Guichard (département de la Manche) et mort le 11 février 1628 devant La Rochelle, durant le siège de la ville. Il a écrit un journal donnant au jour le jour tous les événements pouvant influer sur la santé de Louis XIII et un ouvrage qui le place parmi les pionniers de l'art vétérinaire des chevaux.

 

Le Journal de Jean Héroard

Six volumes autographes nous conservent un exceptionnel témoignage sur la vie intime du premier prince du royaume, car le Journal d'Héroard se veut, fondamentalement,registre d'hygiène, et ne sert de chronique du Grand Siècle que par accident.Les prescriptions à suivre pour garder la santé du dauphin entraînent la notation quotidienne des heures du lever et du coucher, de celles des repas avec leur composition détaillée, et l'observation méticuleuse des fonctions physiologiques. Ce « procès-verbal d'expérience », selon l'expression de Madeleine Foisil, n'omet toutefois pas de mentionner les événements de la vie publique ainsi que les gestes, mots et attitudes signifiants du prince. On lit donc un recueil d'anecdotes révélant l'éducation, l'entourage et les traits de caractère du futur Louis XIII, appelé au métier de roi dès le 15 mai 1610, au lendemain de l'assassinat d'Henri IV (Héroard n'oublie pas de relever dans son Journal les larmes de l'enfant qui vient de perdre son père).