Err

La civilisation de l'Islam classique Sourdel éditions Arthaud

(Code: SOURDELISLAMCLASSIQUEARTHAUD)
35,00 EUR
Ajouter au Panier
La civilisation de l'Islam classique Sourdel éditions Arthaud

TITRE : La civilisation de l’Islam classique

AUTEUR (S) : Dominique Sourdel et Janine Sourdel-Thomine

ÉDITEUR : Arthaud

COLLECTION : les grandes civilisations dirigée par Raymond Bloch, 8ème volume de la collection

ANNÉE D’ÉDITION :1968

FORMAT :15 cm x 22 cm

NOMBRE DE TOMES :1

NOMBRE DE PAGES :672

ILLUSTRATION (S) : 224 héliogravures, 8 planches en couleurs, 80 cartes et plans

RELIURE :pleine toile éditeur de couleur marron, tranchefile

JAQUETTE :oui, illustrée

RHODOÏD : non

SIGNET : non

ÉTAT : bel état

THÈME(S) :histoire, religion

PARTICULARITÉ (S) :sous cartonnage d’emboitage

 

 

SUR LE LIVRE



La civilisation islamique est trop souvent présentée comme un ensemble monolithique, resté presque invariable depuis le temps où l'Islam fut prêché par Muhammad jusqu'à une époque toute récente. En réalité, la doctrine sur laquelle se fonde cette civilisation ne fut élaborée que peu à peu et elle ne cessa d'être l'objet de discussions souvent passionnées, provoquant durant toute la période médiévale des disputes et des luttes politiques dont certaines furent d'une extrême âpreté. Le cadre économique et social lui-même qui conditionna l'évolution de cette doctrine se transforma très sensiblement au cours des siècles : d'une part, à un Empire unitaire succédèrent des royaumes ou des principautés à tendance féodale ; d'autre part, la population se renouvela à plusieurs reprises à la suite d'invasions. On ne saurait donc parler que d'aspects successifs de la civilisation islamique. L'analyse quel'on trouvera ici est consacrée essentiellement à la période qui s'étend du IXe au XIIe siècle. Période de conquête et de rayonnement, période d'éclat culturel et matériel particulièrement brillant, qui a mérité le nom de classique, c'est aussi celle dont les adeptes de l'Islam conservent souvent encore la nostalgie et dont la connaissance reste indispensable à quiconque veut suivre et comprendre ses développements ultérieurs.