Err

Bunker archéologie Paul Virilio militaria 1939-1945 Atlantikwall Éditions du Demi-Cercle architecture militaire

(Code: BUNKERARCHEOLOGIEVIRILIO)
65,00 EUR
Ajouter au Panier
Bunker archéologie Paul Virilio militaria 1939-1945 Atlantikwall Éditions du Demi-Cercle architecture militaire

TITRE : Bunker archéologie

AUTEUR(S) : Paul Virilio

ÉDITEUR : Éditions du Demi-Cercle

COLLECTION : « Morceaux Choisis »

ANNÉE : 1991

FORMAT : 18 cm x 26 cm

NOMBREDE TOMES : 1

NOMBREDE PAGES : 213

ILLUSTRATIONS : oui, photographies en noir, cartes et croquis en noir

RELIURE : broché, couverture illustrée en noir

JAQUETTE : non

SIGNET : non

RHODOÏD : non

ÉTAT : bon état, quelques marques de reliure, propre et solide

THÈMES : architecture militaire, militaria, WWII, seconde guerre mondiale, mur de l’Atlantique, Atlantikwall

 

 

SUR LE LIVRE 

 

BunkerArchéologie

Étude sur l'espace militaire européen de la Seconde Guerre mondiale

 

Edité pour la première fois en 1975, à l'occasion de l'exposition du musée des Arts décoratifs qui présentait les documents du fonds photographiques de Paul Virilio, Bunker archéologie est à l'origine des recherches sur les fortifications de la Seconde Guerre mondiale. Monuments du péril d'une époque lointaine où l'Europe s'enfermait de toutes parts, les blockhaus des murs de l'Atlantique illustrent aujourd'hui l'illusion des remparts, en une période où les murs, les enceintes les plus diverses viennent de nouveau encombrer l'horizon de l'Histoire.

 

Les fortifications du Mur de l'Atlantique - et de Méditerranée -, comme celles des lignes Maginot et Siegfried, bâties pour prévenir une invasion ennemie, n'auront été d'aucune utilité : le Débarquement du 6 juin 1944 rendait caduque le système de défense côtière comprenant 15000 ouvrages bétonnés, ponctué de ports transformés en forteresse. Mais ce Mur n'était pas seulement destiné à contrer une opération militaire ; il s'avère être le premier équipement militaire « moderne » gigantesque, déjà constitué d'« armes invisibles » : les réseaux électroniques de détection, devant assurer la protection de l'Ouest européen, ainsi que la propagande sur l'invulnérabilité de l'ouvrage et du nazisme.