Err

Fra Angelico Les fresques de San Marco Gallimard Electa art religion Italie peinture architecture renaissance italienne Paolo Morachiello

(Code: FRAANGELICOFRESQUESSANMARCO)
120,00 EUR
Ajouter au Panier
Fra Angelico Les fresques de San Marco Gallimard Electa art religion Italie peinture architecture renaissance italienne Paolo Morachiello

FRA ANGELICO

LES FRESQUES DE SAN MARCO

 

Sous la direction de Paolo Morachiello

Traduit de l’italien par Louis Bonalumi

 

Gallimard / Electa

Les chefs d’œuvre de l’art italien

Année 1996 –343 pages – format 25x28 – pleine toile éditeur sous jaquette illustrée couleurs et emboitage assorti – tranchefile – riche et abondante iconographie

 

Thèmes : art, Italie, religion, Renaissance italienne, fresques, peinture, architecture

État : très bel état, visiblement non lu, propre et solide

Particularités : indisponible chez l’éditeur

 

 

Présentation

Fra Giovanni da Fiesole, dit Fra Angelico (1400-1455), compte parmi les plus célèbres artistes de la Renaissance italienne. Dès 1438, Domenico Veneziano le citait, avec Filippo Lippi, comme seul peintre important de Florence. Fortement influencé par Masaccio, il contribua largement au développement de l'art italien par une approche de la peinture qui fut notamment reprise par Benozzo Gozzoli et Piero della Francesca.

Cet ouvrage propose une vision analytique des fresques du couvent florentin de San Marco après d'importants travaux de restauration. Il met en lumière de façon remarquable l'intérêt qu'offre ce couvent en l'analysant d'un point de vue architectural et en le replaçant dans le contexte de la spiritualité de saint Dominique. Le génie de Fra Angelico est d'avoir su intégrer dès 1438 (date des premières fresques), les règles de la perspective élaborées par Brunelleschi et Alberti, et la force expressive de Masaccio.

Il parvient à raconter les événements de la vie du Christ avec une telle force que chacune des représentations devient "une page ouverte aux yeux des ignorants".

 

Repères

 

Le couvent San Marco est une des parties du complexe religieux situé Piazza San Marco, dans la ville de Florence en Italie, précisément le bâtiment datant du Trecento, le cloître des Silvestrini, aujourd'hui ouvert au public, et qui permet de contempler les fresques de Fra Angelico, son Annonciation à Marie et les décorations de chacune des cellules des moines ; elles furent commandées par Antonin de Florence, alors archevêque de la ville.

 

On y trouve également la cellule de Savonarole qui fut prieur du couvent.