Err

Le décor peint de la Maison médiévale Orner pour signifier en France avant 1350 Térence Le Deschault de Monredon

(Code: DECORPEINTMAISONMEDIEVALEMONREDON)
35,00 EUR
Ajouter au Panier
Le décor peint de la Maison médiévale Orner pour signifier en France avant 1350 Térence Le Deschault de Monredon

LE DÉCOR PEINT DE LA MAISON MÉDIÉVALE

Orner pour signifier en France avant 1350

 

Térence Le Deschault de Monredon

Année 2015 – Éditions Picard – collection Espaces Médiévaux

Broché – format17x24 – 351 pages – couverture souple illustrée couleur – illustrations in-texte majoritairement couleurs (photographies ; croquis)

 

Thèmes : moyen âge ; arts décoratifs ; architecture ; art roman

État : bon état ; propre et solide, à noter quelques annotations au crayon papier sur pré-page et page de titre

Particularités : ouvrage épuisé

 

Au sommaire simplifié

 

Partie 1 : contexte et matérialité du décor peint

Les décors figuratifs et leur mise en œuvre (la technique ; les décors retenus ; les décors héraldiques ; les plafonds)

Le décor peint dans l’architecture(les édifices ; l’organisation interne des espaces ; emplacement du décor dans le bâtiment)

Le décor peint et sa mise en forme (composition des décors ; l’image et son cadre)

 

Partie 2 : un exemple emblématique : le décor de la Tour Ferrande à Pernes-les-Fontaines

• Les enjeux d’un programme iconographique d’exception (organisation du décor autour de la conquête de la Sicile ; les révélations de l’héraldique ; les différents niveaux de lecture d’une œuvre complexe ; un commanditaire issu de la famille des Baux)

• Les thèmes du décor de la Tour Ferrande : un résumé des thématiques en vogue à l’époque gothique (combat contre l’infidèle ; exaltation de la lignée ; guerre féodale, familiale et fidélité aux Capétiens ; roman de chevalerie ; images de saints ; exempla (littéraires ou historiques)

 

Partie 3 : le décor peint de l’habitat, reflet des idéaux de la vie seigneuriale

• Les thèmes guerriers (chrétiens et infidèles ; les cavaliers affrontés ; entre guerre féodale et tournois ; exaltation de la lignée et conflits familiaux, guerres féodales et fidélité aux Capétiens ; romans de chevalerie et héros littéraires ou historiques)

• Les thèmes non guerriers (la chasse ; la musique et la danse ; les scènes courtoises ; les scènes religieuses ; les exempla et les allégories)

• Quelques thèmes absents des vestiges français (la roue de Fortune et les cinq sens ; les occupations des mois de l’année ; l’astrologie ; les scènes vétérotestamentaires)

 

Partie 4 : vers une chronologie des décors peints civils

• Les indices archéologiques et historiques

• Évolution de l’armement et du costume

• Chronologie des décors peints (la qualité et le style ; essai de périodisation ; géographie artistique)

 

Conclusion ; corpus ; bibliographie ; index

 

Présentation de l’éditeur

 

Cet ouvrage présente une vue d'ensemble de la peinture murale figurative dans l'habitat médiéval en France avant les années 1350, lesquelles sont marquées par le début de la guerre de Cent Ans. Ce vaste sujet a été nourri par de nombreuses découvertes récentes, en grande partie dues à l'essor de l'archéologie du bâti dans les dernières décennies et la plupart effectuées dans des habitations privées, peu accessibles au public.

A travers l'organisation du décor, son emplacement, les thèmes choisis, l'auteur révèle l'atmosphère que pouvait dégager l'intérieur d'une maison médiévale. Les nombreux décors mis au jour en France, dont le plus fameux est sans doute celui de la tour Ferrande (Vaucluse), permettent de mettre en lumière les thématiques abordées, lesquelles font une large place au mode de vie aristocratique. Les commanditaires s'y réfèrent volontiers, quel que soit leur milieu social.

La riche iconographie rassemblée pour illustrer ce panorama permet d'appréhender la diversité des solutions adoptées par les décors conservés dans les maisons tant urbaines que rurales. Renouvelant la connaissance du décor peint ainsi que la compréhension de la société médiévale des XIIe, XIIIe et XIVe siècles, l'auteur laisse entrevoir la vie des élites médiévales, nous faisant toucher du doigt un aspect culturel intime et méconnu de la sphère laïque.

 

Sur l’auteur

 

Térence le Deschault de Monredon a étudié la philosophie et l'histoire de l'art à l'université de Paris-Sorbonne. Docteur ès lettres de l'université de Genève, il est spécialiste notamment de la peinture murale civile. Il a publié de nombreux articles sur le sujet, en vue de renouveler l'interprétation de programmes iconographiques importants, tout en mettant en lumière la portée méconnue du décor de la maison médiévale.