Err

Les Andes de la préhistoire aux Incas Univers des Formes le monde précolombien arts

(Code: ANDESINCASUNIVESDESFORMES)
50,00 EUR
Ajouter au Panier
Les Andes de la préhistoire aux Incas Univers des Formes le monde précolombien arts

LES ANDES DE LA PRÉHISTOIRE AUX INCAS

 

TITRE : Les Andes de la préhistoire aux Incas

AUTEUR(S) : Daniel Lavallée (Maître de Recherche au C.N.R.S.) ; Luis Guillermo Lumbreras (Professeur principal à la Faculté des Sciences Sociales, Université Nationale San Marcos de Lima)

ÉDITEUR : NRF Gallimard

COLLECTION : Univers des Formes ; 32ème volume de la collection créée par André Malraux

ANNÉE : 1985

FORMAT : 21,5 cm x 27 cm

NOMBREDE TOMES : 1

NOMBREDE PAGES : 456

ILLUSTRATIONS : oui, riche et abondante iconographie en noir et couleurs, in et hors-texte, photographies, plans, croquis, dessins

RELIURE : pleine toile éditeur de couleur rouge, tranchefile

JAQUETTE : oui, illustrée couleurs

SIGNET : non

RHODOÏD : non

ÉTAT : bon état, petites marques sur jaquette et un petit rescotchage intérieur, propre et solide

THÈMES : histoire, arts, monographie, monde précolombien, Amérique du Sud, Incas

 

SUR LE LIVRE

 

L’art des Andes, un et multiple. D’une foisonnante richesse, d’une infinie diversité et pourtant reflet d’une unité fondamentale. Comment ne pas s’étonner en effet de retrouver, d’une extrémité à l’autre d’un territoire immense, multiforme et multicolore, où se côtoient tous les paysages, les mêmes thèmes et les mêmes symboles sous-tendus par des concepts analogues ? Les crocs d’un félin, le corps sinueux d’un serpent, une tête humaine brandie en trophée constituent autant de signes de reconnaissance que l’on retrouve du nord de la Colombie aux lointaines vallées du nord-ouest argentin ou aux déserts torrides du nord chilien.

Cette unité essentielle s’exprime encore d’une autre façon. Qui essaie d’embrasser d’une seul regard la succession historique des innombrables civilisations andines perçoit alors une sorte de balancement, comme une ample pulsation qui en scande la maturation, l’apogée et le déclin. À des phrases qui caractérise un éclatement culturel, à l’éclosion de multiples centres régionaux où s’exaltent les particularismes locaux, succèdent des « horizons » moments d’intégration des sociétés et d’uniformisation des arts, dont l’empire des Incas représentera la plus parfaite mais aussi l’ultime expression.

À l’universalité des symboles, à cette respiration au rythme presque égal, comment ne pas opposer cependant la diversité des expressions, le foisonnement des images et des formes qui, siècle après siècle durant plus de quatre millénaires, s’incarneront en des centaines de styles et de phrases ? Les techniques et les procédés sont communs à presque tous les peuples, les structures sociales et les modes de production sont aussi les mêmes et pourtant chaque société, à chaque moment, marquera d’une empreinte personnelle son univers esthétique. Ainsi naîtront les « œuvres d’art » au confluent des exigences politiques, économiques et religieuses. Sommes de toutes les réponses et, dans le même temps, créations uniques. Comme un acte poétique.

Cet extraordinaire essor est brutalement interrompu, au 16èmesiècle, par la Conquista.

 

On retrouvera au sommaire

 

Première partie 

Le milieu et les hommes ; l’art des chasseurs ; naissance des formes ; les « maîtres artisans » ; art d’élite, art de masse ; l’empire inca du Tahuantinsuyu

 

Deuxième partie

Bestiaire mythique ; plans et restitutions

 

Troisième partie

Chronologie culturelle des Andes ; cartes ; bibliographie ; dictionnaire-index ; sources iconographiques