Err

Pierre de Saint-Jacob Les paysans de la Bourgogne du Nord au dernier siècle de l'Ancien Régime

(Code: SAINTJACOBPAYSANSBOURGOGNE)
50,00 EUR
Ajouter au Panier
Pierre de Saint-Jacob Les paysans de la Bourgogne du Nord au dernier siècle de l'Ancien Régime

LES PAYSANS DE LA BOURGOGNE DU NORD

AU DERNIER SIÈCLE DE L’ANCIEN RÉGIME

 

Pierre de Saint Jacob

Société Les Belles Lettres – Publications de l’Université de Dijon (XXI)

Année 1960 – format 16,5 x 25 – XXXVI + 643 pages – broché – couverture souple recouverte d’un papier cristal – sans illustrations

 

État : bon état, propre et solide

Thèmes : histoire locale, ruralité, Ancien Régime

 

Sur le livre

 

Les Paysans de la Bourgogne du nord au dernier siècle de l'Ancien Régime, de Pierre Saint Jacob (1906-1960), constituent un ouvrage classique, dont le sujet avait été accepté par Marc Bloch et dont certaines orientations sont toujours actuelles.

Au-delà du tableau d'une singularité régionale, il démontre la dynamique de la société rurale bourguignonne et ses résistances aux changements impulsés de l'extérieur. Les liens entre les sources, l'espace et les problèmes historiques généraux sont constamment affirmés dans cette thèse longuement mûrie.

 

On retrouvera au sommaire (simplifié)

 

 1ère PARTIE : la Bourgogne rurale vers 1685

 Les grands traits géographiques ; les modes de possession du sol ; la seigneurie ; la communauté villageoise ; la cellule d’exploitation ; les charges ; la conjoncture agraire vers 1685 

 2ème PARTIE : de la fin du 17ème siècle à la physiocratie (1689-1762)

 La crise de la fin du 17ème siècle ; au temps du système ; restauration et stabilisation ; la vie agraire ; incertitudes et dépression (1737-1762)

 3ème PARTIE : la physiocratie et sa destinée

 L’expérience physiocratique ; la seigneurie dans le mouvement physiocratique ; l’écroulement de l’Ancien Régime agraire et la crise ; les questions rurales à la veille de la Révolution ; la société villageoise et les niveaux de vie

 

Sur l’auteur

Pierre de Saint Jacob, né à Mervans le 27 janvier 1906 et mort à Dijon le 20 novembre 1960 est un historien français, spécialiste de l’histoire rurale, notamment de la Bourgogne à l’époque moderne.

Son œuvre maîtresse est la thèse qu'il a consacrée aux Paysans de la Bourgogne du nord au dernier siècle de l’Ancien Régime (1960). Sa thèse complémentaire, intitulée Documents relatifs à la communauté villageoise en Bourgogne (1962), rassemble des sources et documents souvent utilisés par les chercheurs.

Il a également écrit de nombreux articles scientifiques qui ont fait l’objet d’une réédition en 2008, sous le titre Des terroirs et des hommes.