Err

1674 Le triomphe de la croix vie du Duc de Modène capucin biographie religion

(Code: TRIOMPHEDELACROIX1674)
225,00 EUR
Ajouter au Panier
1674 Le triomphe de la croix vie du Duc de Modène capucin biographie religion

TITRE : Le triomphe de la croix sur les attraits de la souveraineté ou la vie du duc de Modène Capucin

AUTEUR(S) : P. Casimir de Toulouse Capucin

ÉDITEUR : à Béziers chez Jacques Barbut imprimeur et marchand libraire

ANNÉE : 1674

FORMAT : 11 cm x 17 cm

NOMBRE DE TOMES : 1

NOMBRE DE PAGES : épître + préface + 381 pages

ILLUSTRATIONS : sans, culs-de-lampe

RELIURE : reliure d’époque, pages de garde et tranches marbrées couleurs

JAQUETTE : non

SIGNET : oui(détaché)

RHODOÏD : non

ÉTAT :reliure moyenne (coins rognés, coiffes absentes, 2 mors fendus, frottements), intérieur avec taches, ouvrage solide

THÈMES : histoire, biographie, livres anciens, religion, Italie

PARTICULARITÉS : peu courant

 

SUR LE LIVRE 

 

Alphonse III d'Este, Duc de Modène, se fit capucin en 1628 après avoir laissé la gouvernance du Duché de Ferrare à son fils. Il devint prédicateur et missionnaire au cours de la peste en 1630, puis se retira dans un couvent. Le père Casimir de Toulouse a écrit cette vie édifiante au titre du christianisme et a placé cette biographie dans un dessein plus large, celui de la force de la foi et des principes chrétiens sur la noblesse et le pouvoir terrestre.

 

SUR LE DUC DE MODÈNE

 

Alphonse III d'Este (né à Ferrare en 1591, mort à Castelnuovodi Garfagnana le 24 mai 1644) a été duc de Modène et de Reggio de 1628 à 1629.

 

Alphonse est le fils de César d'Este et de Virginia de Médicis, il est d'un caractère enflammé et impulsif, il participe à la guerre contre Lucques de 1613 et il a un rôle de premier plan dans le différend entre la famille ducale et celle des Pepoli qui culmine avec l'assassinat du comte Ercole Pepoli à Ferrara en 1617.

 

En 1608 il épouse Isabelle de Savoie, fille du duc Charles-Emmanuel Ier, qu'il aime sincèrement au point d'hésiter en entrer en religion après la mort de celle-ci, en 1626, lors de l'accouchement de leur quatorzième enfant.

 

Le 11 décembre 1628, César meurt et il assume le gouvernement de l'État mais à la fin de juillet 1629, depuis le château de Sassuolo, il annonce son abdication en faveur de son fils François. Le 8 septembre à Merano dans le Tyrol, il laisse ses habits ducaux pour endosser la saie des capucins et prend pour nom fra' Giambattista da Modena.

 

Il devient prédicateur et missionnaire et au cours de la peste de 1630-1631, il apporte le réconfort aux moribonds. En octobre 1632, il revient à Modène, mais ses prêches contre les usages de la cour et contre les juifs qu'il tente de convertir, les obligeant à écouter ses sermons, échauffent les esprits et sa présence devient encombrante.

 

Il se retire dans un couvent à Castelnuovo di Garfagnana qu'il fait ériger au frais du duc, son fils, où il meurt le 24 mai 1644.