Err

André Citroën les chevrons de la gloire EPA Sabates Schweitzer

(Code: CITROENCHEVRONSDELAGLOIREEPA)
50,00 EUR
Ajouter au Panier
André Citroën les chevrons de la gloire EPA Sabates Schweitzer

TITRE : André Citroën les chevrons de la gloire

AUTEUR(S) : Fabien Sabates, Sylvie Schweitzer

ÉDITEUR : E.P.A.

ANNÉE : 1980

FORMAT : 20 cm x 16,5 cm

NOMBRE DE TOMES : 1

NOMBRE DE PAGES : 317

ILLUSTRATIONS : oui, riche et abondante iconographie en noir, in et hors-texte

RELIURE : couverture rigide de couleur grise, pages de garde illustrée

JAQUETTE : oui,illustrée  couleurs

SIGNET : non

RHODOÏD : non

ÉTAT : bon état, quelques petites marques sur la jaquette, très propre et solide.

PARTICULARITÉS : texte majoritairement sur 2 colonnes. Vendu avec son 45 tours. Avec un envoi

THÈMES : automobile, biographie, industrie

 

SUR LE LIVRE


Une biographie d’André Citroën complète et passionnante.

 

Ce livre permet de découvrir le génie d’un homme en avance sur son temps. Il inventât la réclame, c'est-à-dire la publicité, et le marketing. Le crédit aux consommateurs pour acheter ses autos.

 

Toujours en avance sur son temps et ses concurrents. Il s’inspira des méthodes d’Henri Ford pour les appliquer avec succès en France et placer Citroën au premier rang de la production automobile française et européenne. 75.000 voitures Citroën sont produites en 1927 et 95.000 en 1929 !

 

L’homme visionnaire qui voulait que le premier mot prononcép ar un enfant soit « Citroën » évidemment aura réussi son pari mais sa chute n’en sera que plus rude.

 

Au sommaire

 

Les débuts ; la guerre ; la production ; la technique ; la publicité ; la vente ; les difficultés

 

André Citroën, né le 5 février 1878 à Paris 44, rue Laffitte, et mort le 3 juillet 1935 à Paris, est un ingénieu rpolytechnicien français, pionnier de l'industrie automobile, fondateur de l'empire industriel automobile de même nom en 1919.

 

C'est l'une des figures les plus importantes de l’industrie automobile. Son œuvre dépasse les frontières françaises, tant les méthodes de production et de marketing à grande échelle qu'il introduisit ont révolutionné le domaine. L’Amérique où s’invente la production moderne de l’automobile est devenue la référence d’André Citroën. Il désire être l´« Henry Ford européen », appliquant les méthodes du fordisme ajoutées à l’exigence et l’innovation technique, et construire une voiture populaire pour mettre l’automobile à la portée du plus grand nombre.

 

André Citroën ne s'est pas fait connaître comme ingénieur automobile, mais en tant qu'industriel. Sa gestion de l'entreprise et son charisme plus que son « génie de l'invention » lui ont permis de s'entourer de grands noms et de talents de l'époque. Il a su les motiver grâce à un entregent hors pair. Il a également su apporter les techniques développées en Europe, notamment de l'Allemagne, et d'outre-Atlantique. André Citroën n'a pas plus inventé la traction avant qu’il n’a été le premier à avoir commercialisé une voiture dotée de cette technique ; mais la firme met au point un joint homocinétique plus simple et plus fiable que ses prédécesseurs. Les Citroën 7,11 et 15 « traction avant » restent les premières automobiles à avoir popularisé cette technique, au point d'être devenues dans le langage courant les « Tractions ». Il est également réputé pour son savoir-faire médiatique, à l'image de la formidable campagne orchestrée lors du lancement de la Traction Avant. Le slogan « En avant ! » devient le symbole de la firme.

 

Malgré ces nombreuses qualités, le goût pour la démesure d'André Citroën et l'expansion trop rapide de sa firme mènent la société Citroën à la liquidation judiciaire, puis à sa reprise par Michelin pour éviter la faillite.