Arnold van Gennep les Hautes-Alpes traditionnelles éditions Curandera tome 1 les fêtes régionalis

(Code: ARNO0921)

Envoyer à un ami
25,00 EUR
En Stock
Ajouter au Panier
Arnold van Gennep les Hautes-Alpes traditionnelles éditions Curandera tome 1 les fêtes régionalis

TITRE : Les Hautes-Alpes traditionnelles les fêtes


AUTEUR(S) : Arnold van Gennep


ÉDITEUR : Éditions Curandera


COLLECTION : Traditions


ANNÉE : 1990


FORMAT : 16 cm x 24 cm


NOMBRE DE TOMES : 1


NOMBRE DE PAGES : 191


ILLUSTRATIONS : oui, 2 cahiers centraux de 16 pages chacun de photographies, reproductions de documents anciens, journaux, dessins, en noir et blanc


RELIURE : couverture souple illustrée couleurs


JAQUETTE : non


SIGNET : non


RHODOÏD : non


ÉTAT : bel état, insolation partielle de la couverture, ouvrage bien solide pouvant être manipulé sans crainte, intérieur très propre


PARTICULARITÉS : 1er tome de l’étude qui en compte 3 (chaque tome est indépendant)


THÈMES : livre illustré, régionalisme, sud-est, Alpes, ethnologie régionale, folklore, traditions, coutumes


VOIR DANS MES AUTRES ANNONCES LE SECOND TOME DE L’ÉTUDE (le folklore de la nature ; sorcellerie ; magie et médecine populaire ; contes et chansons populaires, légendes et jeux ; mobilier et architecture)


SUR LE LIVRE


 


Le sous-titre complet est : fêtes, croyances et savoirs populaires, chansons, proverbes et contes, mobilier et costumes.


 


Le premier tome de cette étude restitue essentiellement les temps forts de l’existence humaine qui était alors organisée, du berceau à la tombe, par un fort réseau de coutumes et de pratiques traditionnelles.


Le baptême, l’enfance, l’adolescence, les fiançailles, le mariage et les funérailles donnaient lieu dans chaque village à des rituels précis.


L’auteur les décrit avec la minutie d’un enquêteur partout présent et fort d’innombrables observations.


Son ouvrage redonne vie à l’identité d’une région aux multiples visages que le modernisme hélas estompe peu à peu et que désirent préserver tous ceux que le cœur et la mémoire enracinent dans la terre des Hautes-Alpes.


On retrouvera au sommaire


1 – introduction


2 – les fêtes de l’amour et de la mort, du berceau à la tombe (l’accouchement et les relevailles ; le baptême ; enfance et adolescence ; les fiançailles ; le mariage ; les funérailles)


SUR L’AUTEUR


Arnold van Gennep est un ethnologue et folkloriste français né le 23 avril 1873 à Ludwigsbourg (Bade-Wurtemberg, Allemagne), et mort le 7 mai 1957 à Bourg-la-Reine. Il est principalement connu pour son travail concernant les rites de passage et pour son monumental Manuel de folklore français contemporain, demeuré inachevé. Il est considéré aujourd’hui comme le fondateur en France du folklore en tant que discipline scientifique.


Ses travaux sur le concept de rite de passage et sa théorie des trois phases (préliminaire, liminaire, postliminaire) furent poursuivis et approfondis par Victor Turner.


Au début de sa carrière, van Gennep consacra ses études à des cultures extra-européennes à l'École des langues orientales et à l'École pratique des hautes études.


À compter de 1924, année où il publia Le folklore, van Gennep se consacra à l’établissement du folklore comme discipline scientifique et fit l’étude des cultures populaires françaises.


Opposé à l’évolutionnisme de folkloristes comme Paul Sébillot et Pierre Saintyves qui se livraient à la collecte d’archaïsmes et de survivances, van Gennep développa une méthode dite biologique, dans le but d’aborder les faits de culture populaire dans leur dynamisme et de faire l’étude de ce qu’il désignait comme les conditions psychiques des coutumes. La méthode développée par van Gennep procède par enquête et observation directe des faits de folklore vivants, c’est-à-dire des coutumes toujours exécutées sur le terrain d’enquête et observables par le folkloriste.


Pour rendre compte de la transformation dans le temps des faits de folklore, van Gennep développa la notion de chaîne traditionnelle et s’attacha à l’étude des phénomènes de diffusion. Reprenant la méthode historico-géographique, dite aussi méthode finnoise, van Gennep travailla, en France, à l’établissement de cartes, dans le but de circonscrire des zones folkloriques et d’étudier les différents facteurs intervenant dans les processus de diffusion.


Reconnu pour avoir assigné au folklore un objet d’étude et pour avoir doté la discipline d’un ensemble d’outils d’enquête (principalement des questionnaires) et de méthodes d’analyse, van Gennep fut aussi un intellectuel controversé, entretenant des rapports tendus avec certains de ses contemporains dont il a souvent critiqué les écrits (notamment Durkheim et Mauss). Il mena l’essentiel de ses travaux en marge de l’institution académique et fut renvoyé du seul poste universitaire qu’il occupa très brièvement dans sa carrière (1912-1915, chaire d’ethnographie de l’Université de Neuchâtel), après avoir publiquement remis en question la neutralité de la Suisse vis-à-vis de l’Allemagne.


Van Gennep a publié un nombre impressionnant d'articles et de monographies ayant trait au folklore.


Source : Wikipédia



28/10/2014


Arnold van Gennep les Hautes-Alpes traditionnelles éditions Curandera tome 1 les fêtes régionalisme coutumes traditions folklore naissance baptême fiançailles mariage funérailles