Err

Art profane et religion populaire au moyen âge Gaignebet Lajoux PUF

(Code: ARTPROFANERELIGIONPOPULAIREMOYENAGE)
150,00 EUR
Ajouter au Panier
Art profane et religion populaire au moyen âge Gaignebet Lajoux PUF

TITRE : Art profane et religion populaire au moyen-âge

AUTEUR(S) : Claude Gaignebet et Jean-Dominique Lajoux

ÉDITEUR : Presses Universitaires de France (P.U.F.)

ANNÉE : 1985

FORMAT : 22 cm x 30 cm

NOMBRE DE TOMES : 1

NOMBRE DE PAGES : 363

ILLUSTRATIONS : oui, très riche et abondante iconographie en noir et en couleurs, in et hors texte, une illustration couleurs collée au centre du 1er plat

RELIURE : pleine toile éditeur, pages de garde de couleur bleue, tranchefile

JAQUETTE : non

SIGNET : non

RHODOÏD : non

ÉTAT : bel état,  ouvrage très propre, ouvrage bien solide pouvant être manipulé sans crainte.

PARTICULARITÉS : texte sur 2 colonnes

THÈMES : livre illustré, religion, églises, sculpture, arts, histoire, moyen-âge, art médiéval, coutumes, traditions

 

SUR LE LIVRE

 

Dans l'art médiéval on découvre sur les frises ou très haut dans les tours des constructions de sculptures représentant le peuple et ses coutumes.

 

Penser autrement pour comprendre la culture populaire

Merlin, Mélusine, Jehan Paulu… À côté du culte officiel imposé par l’Église, le Moyen Âge connaît tout un ensemble de légendes populaires. On en retrouve des allusions originales dans les maisons bourgeoises aux bas-reliefs grivois, et jusque dans des lieux inattendus, comme les sculptures des crédences de stalles dans les églises. Claude Gaignebet étudie ces représentations et explique toute la culture populaire qui les sous-tend, révélant l’importance du calendrier et la multitude des figurations qui le symbolisent partout.

 

Pour aborder son sujet, Claude Gaignebet met de côté la rigueur de l’analyse structurale pour tenter de retrouver et de suivre le fonctionnement de la pensée populaire. Le livre s’intéresse principalement à la fin du Moyen Âge et à la Renaissance, et rassemble de nombreuses photographies inédites prises dans les recoins obscurs où la culture populaire a trouvé à s’exprimer.

 

Détail du sommaire

 

1 –  langage perdu (rébus ; calembours ; énigmes)

2 – le temps (le temps de Cronos ; l’oncle des bois)

3 – les mythes (une mythologie populaire ; la tradition orale)

4 – les rites (la métamorphose des mythes ; fols, grelots et bouffets ; survivance de Priape ; art et hérésie)

5 – les sites (une topographie légendaire ; Gargas l’antre du sauvage ;Trèves la grotte nécropole ; Andlau l’ours de sainte Richarde ; Berzé l’ours et Blaise ; Commensacq la colonne Saint Blaise ; Strasbourg une loge de maçons ; Notre-Dame de Semur le temple de Salomon ; Levroux la maison de Saint-Jacques ; Bâle le défilé des morts vivants ; la forêt dans la cité)

6 – les textes (l’histoire de Merlin ; la vie de saint Jehan Paulu ; le roman de Mélusine)