Err

Aviation Marcel Jeanjean Sous les cocardes le quotidien d'une escadrille 1914-1918 militaria

(Code: MARCELJEANJEANSOUSLESCOCARDES1964)
60,00 EUR
Ajouter au Panier
Aviation Marcel Jeanjean Sous les cocardes le quotidien d'une escadrille 1914-1918 militaria

TITRE : Sous les cocardes

AUTEUR(S) : Marcel Jeanjean ; préface de Joseph Frantz, président des Vieilles Tiges

ÉDITEUR : Éditions S.E.R.M.A.

ANNÉE : 1964

FORMAT : 24 cm x 32 cm

NOMBRE DE TOMES : 1

NOMBRE DE PAGES : non paginé

ILLUSTRATIONS : oui, couleurs, certaines en pleine page

RELIURE : cartonnée, dos toilé

JAQUETTE : non

SIGNET : non

RHODOÏD : non

PARTICULARITÉS : réédition du cinquantenaire de la guerre 1914-1918

ÉTAT : bon état, illustrations très fraiches, coins inférieurs légèrement marqués (voir photos), quelques traces sur le 2nd plat, propre et solide

THÈMES : livres illustrés, militaria, bandes dessinées, aviation, WWI, première guerre mondiale

 

Repères

 

En 1917,Marcel JeanJean, après avoir combattu dans les tranchées, rejoint l'Aviation Militaire et l'Escadrille 33 comme pilote de reconnaissance.

Au travers de dessins et de quelques textes, il y décrit très simplement et souvent de façon drôle le quotidien d'une escadrille et de ses pilotes.












 

 

Éléments biographiques

 

Marcel Joseph Jeanjean, né à Sète le 31 janvier 1893 et mort à Soisy-sur-École (Essonne) le 25 juillet 1973, est un illustrateur français, notamment fécond dans le domaine de l'aviation.

Il fait son service militaire dans la cavalerie (6ème régiment de Hussards) lorsque éclate la Première Guerre mondiale. Il connaît les tranchées, où son talent de dessinateur s'exprime dans un journal, Le Canard poilu. Puis il demande à servir dans l'aviation et obtient d'être affecté au 1er Groupe d'aviation de Dijon-Longvic en juin 1917. Il est breveté pilote militaire le 22 septembre 1917. Il croque la vie quotidienne de son escadrille sur des carnets dont il tirera plus tard un album de croquis estimé et recherché, Sous les cocardes (1919). Nommé peintre du Département de l'Air (1933), Jeanjean continuera une activité parallèle d'illustrateur pour des publications civiles, en grande partie destinées à la jeunesse (Les Aventures de Tique et Toque dans Pierrot magazine, Fondation de la Jeunesse nouvelle, Le Sourire, etc.). Sa carrière d'illustrateur sera tout du-long influencée par son goût pour les avions en particulier et pour les machines (dirigeables, tanks, navires, etc.) en général. Elles tiennent une place de choix dans les aventures de Fricasson (Les Aventures de Fricasson, 1925, Les Nouvelles aventures de Fricasson, 1926),remarquables récits pédagogiques. Les aventures de ce jeune globe-trotter accompagné de son chien précèdent de quatre années les premières aventures du Tintin de Hergé.

 

Il illustre aussi les œuvres de Raoul Mortier (Les Farces du Moyen Âge, les Quinze Joies du Mariage), de François Villon, de Léopold Sedar Senghor (La belle histoire de Leuk le Lièvre), Alphonse Daudet (Lettres de mon moulin), etc.

 

Il est également l'auteur d'une planche dessinée en couleurs illustrant la Promenade du Bœuf Gras du 19 mars 1936, dernier très grand cortège carnavalesque du Bœuf Gras sorti à ce jour à Paris. Il fut aussi le «publicitaire » des usines d'aviation Amiot (installées à Colombes) en illustrant des objets publicitaires comme des assiettes en porcelaine de Limoges, des cendriers, etc., avec un humour certain entre les dessins proprement dits et les légendes y afférant.