Err

Blois la forme d'une ville Annie Cosperec L'inventaire Les cahiers du patrimoine Val de Loire

(Code: COSPERECBLOISLAFORMEDUNEVILLECAHIERSPATR)
60,00 EUR
Ajouter au Panier
Blois la forme d'une ville Annie Cosperec L'inventaire Les cahiers du patrimoine Val de Loire

TITRE : Blois la forme d’une ville

AUTEUR (S) : Annie Cosperec

ÉDITEUR : Imprimerie Nationale

COLLECTION : L’inventaire ; Les cahiers du patrimoine

ANNÉE D’ÉDITION : 1994

FORMAT : 21 cm x 27 cm

NOMBRE DE TOMES : 1

NOMBRE DE PAGES : 406

ILLUSTRATION(S) : oui, riche iconographie, en noir et en couleurs, in et hors texte, photographies, plans, dessins, croquis. Photographies de Mariusz Hermanowicz, Jean-Claude Jacques et Robert Malmoury. Dessins et cartes de Anne-Marie Bonnard et Myriam Guerid

RELIURE : broché, couverture souple à rabat illustrée couleurs

JAQUETTE : non

RHODOÏD : non

SIGNET : non

ÉTAT : bon état, propre et solide

THÈME (S) : régionalisme, patrimoine, Val de Loire, Loir et Cher, architecture, urbanisme

PARTICULARITÉ (S) : n° 35 de la collection ; épuisé chez l’éditeur

 

Blois a gardé la renommée d’une cité royale. Ce fut un moment privilégié, au début du16ème siècle, quand les chantiers du Val de Loire renouvelèrent les formes et le décor de l’architecture.

Blois n’est pas seulement une ville construite à la Renaissance autour d’un célèbre château. D’autres remarquables monuments, bâtis en d’autres périodes, nous permettent d’apprécier l’évolution de la ville qui s’est étagée sur les rives de la Loire. Car Blois est aussi une ville fluviale, dont la façade, largement déployée, offre aux visiteurs, depuis la rive gauche, l’un des plus beaux paysages urbains de France.

Ce livre, réalisé d’après l’inventaire du patrimoine de la ville, retrace ainsi le développement d’un site urbain établi depuis 2000 ans. Cet ouvrage propose une autre manière de comprendre l’histoire et la forme d’une ville, en décrivant ses métamorphoses par l’analyse attentive de ses édifices.

 

Présentation du patrimoine de la ville de Blois

 

Les enquêtes d'inventaire du patrimoine culturel

 

L'enquête d'inventaire topographique a été programmée en 1981 par le Service Régional de l'Inventaire du Centre. Dans une première phase, cette étude a été consacrée à la demeure, mais il est apparu rapidement que cette approche du patrimoine monumental n'offrait qu'une vision fragmentaire de la ville, car la demeure ne forme pas l'ossature du tissu urbain, elle en occupe seulement les interstices. Aussi a-t-il été décidé, dans une seconde phase, de recenser et d'étudier tous les monuments de Blois, selon la mission fixée par l'Inventaire général, et de les replacer dans leur contexte historique et topographique. Pour retracer les vingt siècles qui ont façonné la ville d'aujourd'hui, le développement chronologique s'est imposé d'emblée, car il offrait l'avantage d'évoquer l'évolution historique et topographique d'un ensemble urbain et de ses édifices majeurs. Cependant, cette entreprise n'a pas été menée avec un égal souci d'exhaustivité pour toutes les périodes et nous avons privilégié celles qui ont laissé une empreinte plus forte.

 

Dans un premier temps, l'étude a concerné la ville intra-muros, où l'inventaire a été aussi systématique que possible ; puis, dans un second temps, elle a été étendue aux faubourgs où l'enquête, moins approfondie, a privilégié les grands édifices, les demeures ayant été simplement repérées. Afin de mieux étudier la diversité monumentale des édifices majeurs, nous avons choisi la méthode monographique, ce qui a permis de les replacer dans leur contexte historique et stylistique. Ce parti, qui accorde une large place aux études existantes, renouvelle notre connaissance des grands édifices, en remettant parfois en cause des thèses jusque-là admises. L'étude de la demeure a au contraire pris forme à partir des observations faites sur le terrain ; mais pour rendre compte de la diversité et de la richesse de cet ensemble, il était indispensable de procéder par sélection et d'adopter une démarche synthétique en privilégiant la première moitié du 16e siècle qui est la période la plus intéressante de l'architecture privée à Blois.

 

L'étude sur la demeure a été facilitée par la mise au point d'une fiche de repérage(élaborée en collaboration avec G. Coste), qui nous a aidée à recueillir et à classer les informations les plus pertinentes. Concernant le mobilier, une enquête a été menée en 1994 sur le mobilier de la cathédrale Saint-Louis de Blois par Catherine Boulot, dans le cadre d'un stage patrimonial.

 

Cette enquête topographique sur le patrimoine culturel de Blois Centre a été conclue en 1994 avec la publication dans la collection nationale des Cahiers du patrimoine de Blois : la forme d'une ville.