Champollion la grammaire égyptienne principes de l'écriture sacrée

(Code: GRAMMAIREGYPTIENNE)

Envoyer à un ami
95,00 EUR
Ajouter au Panier
Champollion la grammaire égyptienne principes de l'écriture sacrée
TITRE : Grammaire égyptienne


AUTEUR(S) : Champollion le jeune

ÉDITEUR : Éditions de l’Institut d’Orient – Michel Sidhom

COLLECTION : sans

ANNÉE : 1984

FORMAT : 20 cm x 32 cm

NOMBRE DE TOMES : 1

NOMBRE DE PAGES
: XXIIJ + 555 pages

ILLUSTRATIONS : oui, hiéroglyphes dont certains en couleurs

RELIURE : reliure éditeur pleine toile de couleur crème, tranchefile, sous carton d’emboitage

JAQUETTE : oui, illustrée couleurs

SIGNET : non

RHODOÏD : non

ÉTAT : très bel état, ouvrage très propre et bien solide pouvant être manipulé sans crainte

PARTICULARITÉS : tirage à 6000 exemplaires (ex n° 3994) ; définitivement indisponible chez l’éditeur.

THÈMES : Égypte ancienne ; langue, hiéroglyphes


SUR LE LIVRE


Grammaire égyptienne ou principes généraux de l’écriture sacrée égyptienne appliquée à la représentation de la langue parlée par Champollion le Jeune ; publiée sur le manuscrit autographe, par l’ordre de M. Guizot, ministre de l’Instruction Publique.

Réédition de l’ouvrage publié en 1836, typographie de Firmin Didot Frères, imprimeurs de l’Institut de France à Paris.

Préface de Christiane Ziegler (agrégée de l’Université ; Conservateur au département des antiquités égyptiennes du musée du Louvre).


SUR L’AUTEUR


Jean-François Champollion est né le 23 décembre 1790 à Figeac et mort le 4 mars 1832 à Paris. Considéré comme le père de l’égyptologie, Champollion disait de lui-même : « Je suis tout à l'Égypte, elle est tout pour moi ».

Nommé conservateur chargé des collections égyptiennes au Musée du Louvre, Champollion fait des acquisitions majeures dont la plus célèbre est celle de l’obélisque dressé à Paris, place de la Concorde le 25 octobre 1836.

Jean-François Champollion meurt à l’âge de 41 ans et est enterré au cimetière du Père-Lachaise à Paris.

Principales oeuvres : La Grammaire égyptienne - Le Panthéon Égyptien


REPÈRES


Grammaire égyptienne est un ouvrage posthume de Jean-François Champollion paru en France en 1836.

Son titre complet est Grammaire égyptienne ou Principes généraux de l'écriture sacrée égyptienne appliqué à la présentation de la langue parlée.

Jean-François Champollion entame l'écriture de sa Grammaire à son retour en France en 1830, mais meurt en 1832 sans avoir pu l'éditer.

C'est son frère, Jacques-Joseph Champollion, qui se chargera de son édition en 1836.

Le lithographe bruxellois Marcellin Jobard affirme avoir conseillé à Champollion l'usage de la lithographie pour l'impression de la Grammaire égyptienne.

L'impression combine lithographie et typographie, avec des procédés de report sur pierre lithographique améliorés par Jules Feuquières, employé par l'atelier lithographique parisien de Charles Motte, qui assure la partie lithographique de l'impression.

Cet ouvrage allait de pair avec le Dictionnaire égyptien en écriture hiéroglyphique également inachevé et publié par son frère à titre posthume en 1841. Le but était de créer une méthode complète d'apprentissage de l'écriture hiéroglyphique.