Dostoïevski Crime et Châtiment journal de Raskolnikov 2 tomes NRF Gallimard 1931 sur chiffon de Br

(Code: DOST0870)

Envoyer à un ami
45,00 EUR
En Stock
Ajouter au Panier
Dostoïevski Crime et Châtiment journal de Raskolnikov 2 tomes NRF Gallimard 1931 sur chiffon de Br

TITRE : Crime et châtiment 1866 suivi du journal de Raskolnikov

 

AUTEUR(S) : Fiodor Dostoïevski

ÉDITEUR : Éditions Librairie Gallimard Nouvelle Revue Française (NRF)

COLLECTION : Œuvres complètes de Dostoïevski

ANNÉE : 1931

 

FORMAT : in-octavo

NOMBRE DE TOMES : 2

NOMBRE DE PAGES : 425 et 387

 

ILLUSTRATIONS : un bandeau couleur en tête des  pages de titre, sur la couverture et ledos

 

RELIURE : broché à couverture souple de couleur gris-bleu

JAQUETTE : non

SIGNET : non

RHODOÏD : non

 

ÉTAT : bel état, ouvrages bien solides pouvant être manipulé sans crainte, intérieur très propre, une annotation manuscrite sur la page de garde du tome 1

 

PARTICULARITÉS : l’ouvrage est recouvert d’un papier de type cellophane, exemplaires sur Chiffon de Bruges, exemplaires n° 310/1000

 

THÈMES : édition numérotée, littérature, Russie

 

 

SUR LES LIVRES 

 

Crime et Châtiment est un roman publié en 1866.

 

Cette œuvre est une des plus connues du romancier russe et exprime les vues religieuses et existentialistes de Dostoïevski, en insistant sur le thème du salut par la souffrance. Le roman dépeint l'assassinat d’une vieille prêteuse sur gage et de sa sœur cadette par Raskolnikov, un ancien étudiant de Saint-Pétersbourg, et ses conséquences émotionnelles, mentales et physiques sur le meurtrier.

 

 

PRÉSENTATION

 

Rodion Romanovitch Raskolnikov est un étudiant sans le sou, âgé de vingt-trois ans. Par manque d'argent, il a dû abandonner ses études et vit dans un quartier mal famé de Saint-Pétersbourg. Rongé par la pauvreté, il s'isole du reste du monde. Alors qu'il vend son dernier bien, la montre de son père, à une usurière, une idée lui vient à l'esprit : un meurtre est-il moralement tolérable s'il conduit à une amélioration de la condition humaine ? Il a décidé d'assassiner l'usurière depuis quelque temps, mais son plan ne se déroule pas comme prévu et il commet un double meurtre. Pris de remords et de culpabilité, il se rend compte qu'il ne peut être pardonné et qu'il ne sera jamais un grand homme, comme il l'espère tant. Raskolnikov passe du crime au châtiment.

 

Après être tombé malade et être resté au lit, cloué par la fièvre, pendant plusieurs jours, Raskolnikov s’imagine que tous ceux qu’il rencontre le suspectent du meurtre ; la connaissance de son crime le rend presque fou. Mais il rencontre Sonia Semionovna, une prostituée dont il tombe amoureux. Dostoïevski utilise cette relation comme une allégorie de l’amour de Dieu pour l’humanité déchue et du pouvoir de rédemption de l’amour. Mais Raskolnikov n’est racheté que par l’aveu du meurtre et la déportation en Sibérie.

 

  

SUR L’AUTEUR

 

Fiodor Mikhaïlovitch Dostoïevski (aussi Fédor, Fedor ou Théodore) est un écrivain russe, né à Moscou le 11 novembre (30 octobre) 1821 et mort à Saint-Pétersbourg le 9 février (28 janvier) 1881.

 

 Il est généralement considéré comme l'un des plus grands romanciers russes, et a influencé de nombreux écrivains et philosophes.

 

Après une enfance difficile, il fréquente une école d'officiers et se lie avec les mouvements progressistes russes. Arrêté pour cette raison en 1849, il est déporté dans un bagne de Sibérie pendant quatre ans. Redevenu sous-lieutenant, il démissionne de l'armée en 1860 et s'engage vraiment dans l'écriture. Épileptique, joueur couvert de dettes et d'un caractère sombre, Dostoïevski mène d'abord une vie d'errance en Europe, au cours de laquelle il devient un fervent libéral pour son pays et surtout un patriote convaincu, avant d'être reconnu à son retour en Russie en 1871 après la publication de Crime et Châtiment (1866) et de L'Idiot (1868) qui ouvrent la période de la maturité où l'auteur écrit ses œuvres les plus abouties : L'Éternel Mari (1870), Les Démons (1871) et Les Frères Karamazov (1880).

 

Les romans de Dostoïevski sont parfois qualifiés de « métaphysiques », tant la question angoissée du libre arbitre et de l'existence de Dieu est au cœur de sa réflexion, tout comme la figure du Christ. Cependant ses œuvres ne sont pas des « romans à thèse », mais des romans où s'opposent de façon dialectique des points de vue différents avec des personnages qui se construisent eux-mêmes, au travers de leurs actes et de leurs interactions sociales.

 

  

CLIQUEZ SUR LES PHOTOGRAPHIES CI-DESSOUS POUR LES AGRANDIR

 

Dostoïevski Crime et Châtiment journal de Raskolnikov 2 tomes NRF Gallimard 1931 sur chiffon de Bruges numérotée 310/1000 littérature Russie

 

Dostoïevski Crime et Châtiment journal de Raskolnikov 2 tomes NRF Gallimard 1931 sur chiffon de Bruges numérotée 310/1000 littérature Russie

 

Dostoïevski Crime et Châtiment journal de Raskolnikov 2 tomes NRF Gallimard 1931 sur chiffon de Bruges numérotée 310/1000 littérature Russie

 

Dostoïevski Crime et Châtiment journal de Raskolnikov 2 tomes NRF Gallimard 1931 sur chiffon de Bruges numérotée 310/1000 littérature Russie

 

Dostoïevski Crime et Châtiment journal de Raskolnikov 2 tomes NRF Gallimard 1931 sur chiffon de Bruges numérotée 310/1000 littérature Russie

 

Dostoïevski Crime et Châtiment journal de Raskolnikov 2 tomes NRF Gallimard 1931 sur chiffon de Bruges numérotée 310/1000 littérature Russie

 

Dostoïevski Crime et Châtiment journal de Raskolnikov 2 tomes NRF Gallimard 1931 sur chiffon de Bruges numérotée 310/1000 littérature Russie

 

Dostoïevski Crime et Châtiment journal de Raskolnikov 2 tomes NRF Gallimard 1931 sur chiffon de Bruges numérotée 310/1000 littérature Russie

 

Dostoïevski Crime et Châtiment journal de Raskolnikov 2 tomes NRF Gallimard 1931 sur chiffon de Bruges numérotée 310/1000 littérature Russie 

 

 

15/09/2014