Ellis Peters 13 titres éditions 10/18 collection Grands Détectives Frère Cadfael littérature rom

(Code: ELLI1022)

Envoyer à un ami
55,00 EUR
En Stock
Ajouter au Panier
Ellis Peters 13 titres éditions 10/18 collection Grands Détectives Frère Cadfael littérature rom
"

TITRE : Lot de 13 enquêtes de Frère Cadfael dans l'Angleterre médiévale



AUTEUR(S) : Ellis Peters


ÉDITEUR : Éditions 10/18


COLLECTION : Grands détectives, collection dirigée par Jean-Claude Zylberstein


ANNÉE : voir ci-dessous



FORMAT : 11 cm x 17,5 cm


NOMBRE DE TOMES : 13


NOMBRE DE PAGES : voir détail ci-dessous



ILLUSTRATIONS : sans



RELIURE : broché


JAQUETTE : non


SIGNET : non


RHODOÏD : non



ÉTAT : bon état



THÈMES : littérature, romans, policiers, détectives, enquêtes policières



VOIR DANS MES ANNONCES EN COURS OU À VENIR D’AUTRES TITRES DE LA COLLECTION DONT



1 – ELLIS PETERS (FRÈRE CADFAEL AU TEMPS DE L’ANGLETERRE DU MOYEN-ÂGE)



2 – PETER TREMAYNE (SŒUR FIDELMA AU 7ème SIÈCLE)



3 – MARC PAILLET (L’ABBÉ ERWIN LE SAXON AU TEMPS DE CHARLEMAGNE)



4 – PAUL DOHERTY (LE MÉDECIN TÉLAMON AU TEMPS D’ALEXANDRE LE GRAND)



5 – PAUL C. DOHERTY (HUGH CORBETT DANS L’ANGLETERRE DU MOYEN-ÂGE)



6 – CLAUDE IZNER (VICTOR LEGRIS DANS LE PARIS DE LA FIN DU 19ème SIÈCLE)



7 – KERRY GREENWOOD (PHRYNE FISHER DANS L’AUSTRALIE DES ANNÉES 20)




ET D’AUTRES LOTS PANACHÉS




SUR LES LIVRES 




Le lot est composé de 13 titres




LE PÈLERIN DE LA HAINE





280 pages - année 2002 - numéro 2177



Malgré la guerre civile qui ravage le XIIe siècle, des milliers de pèlerins se rendent à l'abbaye de Shrewsbury pour s'incliner devant les reliques de sainte Winnifred. Cette cohue rassemble le
meilleur et le pire des âmes pures et des criminels endurcis, affectant une piété sans bornes. Mais frère Cadfael sait mieux que personne que l'habit ne fait pas le moine. En tapinois, il mène son enquête, invitant le
lecteur à résoudre l'énigme avec lui. Une fois encore, cette fine mouche d'Ellis Peters nous entraîne au coeur du tumultueux Moyen Âge.


Traduit de l'anglais par Serge Chwat




LE VOLEUR DE DIEU





351 pages – année 1995 – numéro 2459



"" En vingt romans, Ellis Peters a imposé un personnage qui s'établit d'emblée au panthéon du whodunit - ""qui a fait le coup ?"" -, aux côtés de Sherlock Holmes, Hercule Poirot, le
juge Ti et Pepe Carvalho. La séduction de ces livres doit beaucoup au côté honnête homme de frère Cadfael, ce moine herboriste de quarante ans qui fut d'abord paysan avant de partir en croisade, en 1098, ou il participa à
la prise d'Antioche en compagnie de Godefroi de Bouillon. ""


Thierry Gandillot, Le Nouvel Observateur




LA CONFESSION DE FRÈRE HALUIN





284 pages – année 2010 – numéro 2305



Si frère Haluin n'était pas tombé du toit, s'il ne s'était pas confessé, sentant sa dernière heure venue, et s'il n'avait pas décidé de s'infliger un ultime
pèlerinage, un très ancien crime n'aurait pas été démasqué. Mais en refaisant surface, la vérité déchaîne la violence et la foudre s'abat parfois sur l'innocent.


Il faut toute la sagesse et la lucidité de frère Cadfael pour arracher leur masque aux menteurs, dénoncer les coupables, permettre à deux enfants qui s'aiment de ne plus rougir de leur
passion.


Un Ellis Peters trois étoiles, qui mériterait d'être millésimé.




LE CAPUCHON DU MOINE





287 pages – année 1997 – numéro 1993



Alors qu'il vient de léguer ses terres à l'abbaye de Shrewsbury, Maître Bonel meurt, empoisonné en plein repas. L'arme du crime ? Le capuchon du moine, un poison mortel. Sa provenance ? La pharmacie
de frère Cadfael. Le meurtrier ? Les héritiers sont les principaux suspects et leurs mobiles, nombreux. Il n'en faut pas plus à Cadfael pour prendre l'enquête en main.



Dans cette nouvelle enquête haletante, Cadfael se dévoile et livre certains aspects étonnants de sa jeunesse.



Traduit de l'anglais par Serge Chwat




LA FOIRE DE SAINT-PIERRE





285 pages – année 2003 – numéro 2043



La grande foire de Saint-Pierre à Shrewsbury attire tous les marchands des environs. Mais une querelle éclate entre les bourgeois de Saint-Pierre et les moines du monastère bénédictin,
à propos de la répartition des bénéfices de la foire. Peu après, un marchand est retrouvé mort. Frère Cadfael est alors tiré de l'herboristerie de son monastère pour utiliser une nouvelle fois sa
clairvoyance au service d'une cause juste.




« Il fallait oser écrire des romans policiers avec pour héros un moine bénédictin anglais du Moyen Âge... Mais Ellis Peters a osé. [...] Son héros, frère Cadfael, a
le don de débrouiller les affaires policières sans jamais rater complies. C'est là tout le charme de ces romans fort originaux ! »




LE MOINEAU DU SANCTUAIRE





251 pages – année 2004 – numéro 2087



Ellis Peters, « la bénédictine du thriller », comme l'a surnommée François Rivière, nous entraîne, une fois encore, dans son tumultueux Moyen Âge.


Un lynchage se prépare. Frère Cadfael, ce commissaire Maigret entré dans les ordres, réussira-t-il à sauver le frêle baladin soupçonné de ce crime ? La chasse à
l'homme écrasera-t-elle la petite fleur bleue de l'amour ? Suivez Dame Ellis, elle a réponse à tout.




LES AILES DU CORBEAU





302 pages – année 2002 – numéro 2230



Ou court l'inquiétant prêtre qui, par une nuit de décembre, franchit la première enceinte, les manches gonflées de vent comme les ailes d'un corbeau ? Le lendemain, on le retrouve mort,
noyé dans l'étang. Aussitôt le shérif et frère Cadfael mènent l'enquête, suspectant tour à tour les nombreux paroissiens qui avaient toutes les raisons de haïr, tous les motifs pour tuer l'impitoyable
père Fouettard. Si pour finir justice est faite, ce n'est pas celle qu'attendait le lecteur. Mais quand Ellis Peters mène la danse, il ne faut s'étonner de rien. Pas même de se trouver comme chez soi en plein XIIe siècle et d'y
chercher l'aiguille dans la botte de foin, le coupable qui n'est jamais celui qu'on pense.




UN INSONDABLE MYSTÈRE





280 pages – année 1999 – numéro 2203



Aux temps tourmentés du XIIe siècle, deux moines, frères Humilis et Fidelis, trouvent refuge à l'abbaye de Shewsbury. Mais leur rencontre avec un jeune seigneur tourne au drame quand ce dernier
prétend épouser l'ancienne fiancée de frère Humilis. Renonce-t-on jamais à l'amour qui vous tend les bras ? Présent et passé s'entrechassent, autour d'un mystère que seul frère Cadfael peut
éclaircir...



Un Ellis Peters trois étoiles, qui mériterait d'être millésimé.


  


Traduit de l'anglais par Serge Chwat




L’APPRENTI DU DIABLE





253 pages – année 2001 – numéro 2136



« Un amoureux éperdu décide d'entrer dans les ordres, ne tarde pas à perturber le couvent et, pour comble, confesse un crime dont toutes les polices du royaume recherchaient l'auteur. Pour
frère Cadfael, notre détective, l'aveu semble cousu de fil blanc : de quoi attiser sa curiosité d'enquêteur et son génie de la déduction. »




LA VIERGE DANS LA GLACE





252 pages – année 2004 – numéro 2086



En se lançant sur les traces de trois voyageurs égarés au coeur de l'hiver, frère Cadfael, le moine détective, s'attend à tout sauf à découvrir une forme humaine au fond
d'un ruisseau gelé. Victime de la guerre civile ou d'un crime passionnel ? L'ennui, c'est que, dans ce cas, il s'agirait de la plus inavouable des passions...



« Ellis Peters a fait oeuvre de pionnier en écrivant des romans policiers historiques. Elle a su restituer avec précision et vérité une époque lointaine au lecteur en inventant des
personnages que l'on aime. Je n'ai jamais lu aucun de ses livres sans avoir le sentiment d'être en très bonne compagnie. »


Anne Perry


LE LÉPREUX DE SAINT-GILLES



286 pages – année 2004 – numéro 2044



« Tout comme Umberto Eco a su recréer l'univers d'un monastère de bénédictins dans l'Italie du Nord au milieu du XIVe siècle, Ellis Peters peint à merveille, dans la série
des aventures du frère Cadfael, la vie d'un monastère anglais deux siècles plus tôt. Après avoir lu ces romans, on a le sentiment de tout savoir sur la religion, l'histoire, la structure sociale, la politique et les modes de vie
de l'Angleterre du XIIe siècle. Et pour l'habileté des intrigues, seule P. D. James, à mon avis, rivalise avec elle. »