Err

Étienne Baluze Sanctorum presbyterorum Salviani massiliensis et Vincentii lirinensis Opera

(Code: 1684BALUZE)
130,00 EUR
Ajouter au Panier
Étienne Baluze Sanctorum presbyterorum Salviani massiliensis et Vincentii lirinensis Opera

TITRE : Sanctorum presbyterorum Salviani massiliensis et Vincentii lirinensis Opera

AUTEUR(S) :  Étienne (Stéphane) Baluze

ÉDITEUR : à Paris chez Francis Muguet

ANNÉE : 1684, 3ème édition

FORMAT : 11,5 cm x 19 cm

NOMBRE DE TOMES : 1

NOMBRE DE PAGES : Épistolat + préface + éloge + 454 +index

ILLUSTRATIONS : vignette sur page de titre, lettrines, bandeaux, culs-de-lampe

RELIURE : reliure d’époque, tranchefile, tranches couleur rouge, dos à 5 nerfs décoré

JAQUETTE : sans

SIGNET : non

RHODOÏD : non

PARTICULARITÉS : 3ème édition ; en latin

ÉTAT : bon état eu égard à l’âge, manques au niveau de la coiffe supérieure, les 2 coins du 2nd plat sont émoussés, frottements de reliure, solide

THÈMES : livres anciens, religion, ordres

 

 

SUR LE LIVRE

 

Etienne BALUZE : Sanctorum presbyterorum SALVIANI Massiliensis et Vincentii Lirinensis opera. Paris, François Muguet, 1684.

 

Etienne BALUZE (1630-1718) natif de Tulle, fait partie de ses grands historiens et juristes du XVII° siècle. L'activité savante de Baluze concerne essentiellement l'édition des pères de l'église et auteurs chrétiens du moyen-âge.

Bibliothécaire de Jean-Baptiste Colbert il laissa à sa mort une riche bibliothèque comprenant12 000 titres, ses propres archives, des manuscrits anciens, documents divers dont une grande partie fut acheté par le roi en 1719.

 

Ce volume concerne les oeuvres de SALVIEN de Marseille (vers 405-451) et Vincent de LERINS (mort vers 450) théologiens, écrivains, historiens ecclésiastiques.

La première oeuvre de l'évêque de Salvien de Marseille De gubernatione Dei (le gouvernement de Dieu) cherche à expliquer la crise de l'empire romain en butte aux attaques barbares par un plan universel de Dieu "qui punirait la décadence morale des romains et récompenserait la pureté morale des vandales, des goths, des saxons et autres tribus barbares. Dans cette oeuvre il s'oppose radicalement à la cité de Dieu de St Augustin.

La seconde oeuvre Ad Ecclesiam ou Livre de Timothée à l'église dénonce l'avarice et la cupidité des chrétiens et l'organisation économique de la cité. Il invite les fidèles à léguer leurs biens à l'église.

Le sautres oeuvres concernent un ensemble de 9 lettres notamment sur ses amitiés.


Vincent de LERINS né près de Toul faisait partie des Leuques, peuple gaulois appartenant à la Gaule Belgique. Il se retira au monastère de l'île Honorat dans l'archipel des Lérins. Il rédigea en 434 un commonitorium où il énonce les critères qui permettent de savoir si une doctrine est orthodoxe ou hérétique. "Il faut veiller avec le plus grand soin à tenir pour vrai ce qui a été cru partout, toujours et par tous".

La dissertation concerne le concile tenu dans la ville d'Egara en Espagne (aujourd'hui Terassa en Catalogne) en 615, ville qui avait un siège épiscopal".

Le concile confirma le célibat des prêtres, des diacres et sous-diacres.