Err

Histoire des jouets Citroën Weill Chaigné éditions Adepte

(Code: WEILLHISTOIREJOUETSCITROEN)
100,00 EUR
Ajouter au Panier
Histoire des jouets Citroën Weill Chaigné éditions Adepte

TITRE : Histoire des jouets Citroën

AUTEUR(S) : Paul Weill et Jean-Raoul Chaigné

ÉDITEUR : Éditions Adepte

ANNÉE : 1981

FORMAT : 21 cm x 27cm

NOMBREDE TOMES : 1

NOMBREDE PAGES : 132

ILLUSTRATIONS : oui, en noir et en couleurs, in et hors-texte, photographies, reproductions de documents, extraits de catalogues, publicités, etc…

RELIURE : cartonnée illustrée couleurs, tranchefile

JAQUETTE : non

SIGNET : non

RHODOÏD : non

ÉTAT : bon état, petites taches sur la tranche supérieure et pages de garde, petites traces blanches sur la reliure, propre et solide

PARTICULARITÉS : ouvrage de référence recherché, peu courant

THÈMES : collection, automobile, jouets, catalogue

 

SUR LE LIVRE

 

Une « petite Bible » des collectionneurs de jouets Citroën avec une grande partie consacrée au catalogue.

 

Au sommaire

 

Naissance du jouet Citroën

Visite des usines

L’auto de papa

La publicité

Les « autres » jouets Citroën

Le catalogue des catalogues

Presque des vraies

Curiosités


REPÈRES HISTORIQUES

 

Tous ceux qui se sont intéressés à la vie d'André Citroën, à son génie créatif et à son sens commercial ont certainement conservé le souvenir des fameux jouets qui ont porté son nom. L'une des grandes passions de cet industriel dynamique n'était autre que la publicité, une forme de communication qu'il sut exploiter avec le plus grand talent pour promouvoir sa production automobile.

 

Sa « trouvaille la plus célèbre reste », bien sûr, l'illumination de la Tour Eiffel, utilisée comme un gigantesque panneau publicitaire à la gloire de Citroën. Les jouets à l'échelle arborant le double chevron relèvent d'une démarche identique, leur raison d'être, consistant en effet à assurer la promotion de la marque auprès des enfants, considérés par la firme comme de futurs clients potentiels. D'une taille souvent respectable (40 centimètres de long, en moyenne) ces modèles réduits furent également utilisés comme objets de décoration dans les vitrines des concessionnaires de la marque. Fort bien réalisés, ils ont contribué à donner aux enfants de l'époque le goût de l'automobile, à tel point que l'idée fut reprise ensuite par Renault, et plus récemment par les grandes firmes américaines (les maquettes "promotionnelles " en plastique commercialisées par AMT). Dans un esprit comparable, on peut également citer les marques Gama, Minichamps, Schabak qui renouvelèrent leurs catalogues de modèles réduits en collaboration étroite avec les constructeurs automobiles allemands tels qu'Opel, BMW ou Mercedes, Solido et Vitesse à puis enfin UH et Eligor.