Histoire et légendes du Mont Saint Michel Édouard Corroyer édition originale d’art Jean de Bonn

(Code: HIST1137)
30,00 EUR
En Stock
Ajouter au Panier
Histoire et légendes du Mont Saint Michel Édouard Corroyer édition originale d’art Jean de Bonn

TITRE : Histoire et légendes du Mont Saint Michel, description de l’Abbaye et de ses abords

AUTEUR(S) : Édouard Corroyer

ÉDITEUR : Éditions d’art Jean de Bonnot

ANNÉE : 1982

FORMAT : 13 cm x 21 cm

NOMBRE DE TOMES: 1

NOMBRE DE PAGES : 434

ILLUSTRATIONS : oui, très nombreuses illustrations en noir, in et hors texte, bandeau, lettrine, cul de lampe

RELIURE : plein cuir de couleur rouge, plats à décor à froid (archange Saint-Michel terrassant le dragon), dos lisse illustré, tranchefile, tranche supérieure dorée, pages de titre décorées de motifs floraux,

JAQUETTE : non

SIGNET : oui

RHODOÏD : non

ÉTAT : très bon état

PARTICULARITÉS : ex-libris, signature de l’éditeur, certificat d’authenticité (tirage sur papier vergé filigrané à la forme ; reluire cuir véritable de mouton finissage à la main ; or titré 22 carats).

  

THÈMES : livre illustré, régionalisme, religion, architecture, édition originale

PRÉSENTATION DE L’ÉDITEUR

L’éditeur d'art Jean de Bonnot perpétue la tradition des beaux livres reliés plein cuir, tranches de têtes dorées, faits de bon papier vergé et filigrané.

Les collections signées Jean de Bonnot font le bonheur des bibliophiles et des amateurs d’ouvrages parfois épuisés ou très anciens, réédités dans les règles de l’art. Chaque volume est unique, avec des décors aux fers gravés et ciselés à la main, des gravures d’époque, des signets, tranchefiles, culs de lampes originaux...

Un Jean de Bonnot, c’est aussi le plaisir de lire retrouvé.

SUR L’AUTEUR

Édouard-Jules Corroyer, né à Amiens le 24 septembre 1835 et mort à Paris le 30 janvier 1904, est un architecte français.

Édouard Corroyer est issu d'une famille des corps de métier du bâtiment : son père est charpentier, son oncle maternel et son aïeul, couvreurs. Il est l'élève d'Eugène Viollet-le-Duc. En 1862, il réalise l'hôtel de ville de Roanne et l'église de Vougy (Loire), puis le château de Fleyriat dans l'Ain. S'intéressant à l'architecture médiévale, il participe activement à la restauration de la cathédrale de Soissons. En 1878, il reçoit pour mission de restaurer le Mont-Saint-Michel, sur lequel il publie plusieurs études, mais il est révoqué avant d'avoir pu achever son travail.

En 1874, il devient architecte diocésain de Soissons, puis obtient le poste d'inspecteur général le 13 juin 1885. Il rejoint la Société des antiquaires de France en 1879 et il est élu membre libre de l'Académie des beaux-arts en 1896.

On doit à Édouard Corroyer la reconstitution, à la fin du XIXe siècle, du monument à la gloire de Sobieski, roi de Pologne qui avait vaincu l'armée ottomane lors de la bataille de Vienne en 1683. Sobieski avait alors demandé au sculpteur Pierre Vaneau de réaliser des statues pour décorer son mausolée. Ces sculptures en noyer représentent les quatre nations vaincues sous forme d'esclaves : les Moscovites, les Tartares, les Hongrois et les Ottomans

  

SUR LE LIVRE 

Table des divisions de l’ouvrage :

Préface

La légende du Mont Saint Michel

Notice historique

Notes sur quelques Armoiries du Mont Saint Michel et sur l’Ordre Royal de Saint Michel

Description de l’Abbaye et de ses abords

Notices indicatives pour faciliter la visite de l’Abbaye du Mont Saint Michel et de ses abords. Itinéraire

REPÈRES

Le Mont-Saint-Michel est une commune française située dans le département de la Manche en région Basse-Normandie qui tire son nom d’un îlot rocheux consacré à saint Michel où s’élève aujourd’hui l’abbaye du Mont-Saint-Michel.

L’architecture du Mont-Saint-Michel et sa baie en font le site touristique le plus fréquenté de Normandie et le troisième de France (après l'Île-de-France) avec plus de 3 000 000 visiteurs chaque année (3 250 000 en 2006). Une statue de saint Michel placée au sommet de l’église abbatiale culmine à 170 mètres au-dessus du rivage. Élément majeur, l'abbaye et ses dépendances sont classées au titre des monuments historiques par la liste de 1862 (60 autres constructions étant protégées par la suite) ; la commune et la baie figurent depuis 1979 sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.

En 2012, la commune comptait 41 habitants, appelés les Montois.

Histoire et légendes du Mont Saint Michel Édouard Corroyer édition originale d’art Jean de Bonnot exemplaire de tête bibliophile architecture régionalisme religion

30/04/2015