Histoire naturelle et morale de la nourriture Maguelonne Toussaint-Samat éditions Bordas collection

(Code: HIST0506)

Envoyer à un ami
35,00 EUR
En Stock
Ajouter au Panier
Histoire naturelle et morale de la nourriture Maguelonne Toussaint-Samat éditions Bordas collection

TITRE : Histoire naturelle et morale de la nourriture


AUTEUR(S) : Maguelonne Toussaint-Samat 

ÉDITEUR : Bordas

COLLECTION : Cultures

ANNÉE : 1987

FORMAT : 18 cm x 26 cm

NOMBRE DE TOMES : 1

NOMBRE DE PAGES : 590


ILLUSTRATIONS : oui, illustrations en noir, in et hors texte

RELIURE : pleine toile de couleur marron clair avec une illustration au centre du 1er plat, tranchefile

JAQUETTE : non

SIGNET : oui

RHODOÏD : non

ÉTAT : le livre est en bon état, une page avec une pliure dans l’angle haut, petites taches sur la tranche inférieure, tampon de l’ancien propriétaire sur page de garde

PARTICULARITÉS : édition épuisée chez l’éditeur

THÈMES : histoire, aliments, cuisine



SUR L’AUTEUR


Maguelonne Toussaint-Samat est historienne, journaliste et écrivain. Elle a étudié le Moyen-Age et la Renaissance française et italienne. Elle s'est intéressée à l'histoire de l'économie mais aussi à la mode, à la culture et à la gastronomie, à laquelle elle a consacré de nombreux ouvrages. Son Histoire naturelle et morale de la nourriture (Bordas, 1987) couronne plusieurs années de recherches et d'études. Elle a obtenu le Prix d'Histoire de la Société des Gens de Lettres et le Prix La Mazille et a été traduite en de nombreuses langues, dont le japonais, le coréen et le chinois.

SUR LE LIVRE

Le génie de la faim...Depuis l'aube des âges, à poursuivre sa nourriture, l'humanité a tracé les chemins de la connaissance du monde. La faim a été le moteur de sa marche en avant. Elle reste la source de toutes ses énergies, bonnes ou mauvaises, le motif de ses progrès, l'origine de ses conflits, l'alibi de sa conscience, la monnaie de sa peine...

Autour de l'aliment se sont construites des civilisations, se sont perpétrés des crimes, affrontés des empires, élaborées des lois, échangés les savoirs. Tout le reste n'est que littérature...

Cueillette, chasse, sel, céréales, élevage, vin, épices, sucre, pommes de terre ou protéines... sont autant d'ordres de route qui ont bouleversé le monde, d'étape en étape...

Des Européens aux Esquimaux, des Chinois aux Mexicains, l'Histoire naturelle et morale de la nourriture vous convie à un parcours culinaire des civilisations.

À l’origine était la faim ; le miel, les racines, le gibier furent les premiers aliments de nos ancêtres. La cuisine est née de la domestication du feu, et la civilisation de l’élevage du bétail et de la culture des céréales.

1 – une histoire naturelle

Savez-vous que le bananier n’est pas un arbre mais une herbe dont la fleur parfois stérile se transforme en un régime de bananes qui peut compter des centaines d’individus (qui ne sont pas des fruits) ?

L’auteur nous raconte l’histoire de tous les fruits européens et exotiques, la passion de Louis XI pour la poire et celle de Louis XIV pour les fraises.

Savez-vous que pour fournir un caviar excellent, l’esturgeon doit n’éprouver aucune frayeur avant sa mort ?

Et que Louis XV recracha le caviar offert par Pierre le Grand ?

2 – une histoire morale

L’ouvrage étudie les mœurs, les comportements, les modes que la nourriture fait naître, les mythes et les symboles qui s’y rattachent.

Athéna, dit la légende, donna l’olivier à la Grèce ; tout le bassin méditerranéen utilisa l’huile, tandis qu’au nord s’étendaient les « pays du beurre ».

Et Luther s’enflamma contre le trafic des indulgences qui permettaient de manger du beurre durant le carême !

3 – une histoire du monde entier

Le chocolat fut d’abord la boisson des dieux aztèques avant de devenir celle des marquises du 17ème siècle.

Et le café, découvert par les chèvres en Arabie, devint la richesse des Antilles et de l’Amérique du Sud lorsque l’Europe s’en enticha.

Guerres, trafics en tous genres, de produits, mais aussi d’hommes –seul l’esclavage permit de rentabiliser la culture du café et de la canne à sucre – ont développé la circulation de produits de plus en plus nombreux.

L’immense roman à épisodes que retrace le livre n’est cependant pas un roman noir.

La gourmandise des puissants comme parfois celle des humbles nous donne souvent à sourire, et le plaisir de conter et de rire se conjugue au plaisir d’apprendre, dans ce livre où la langue rivalise avec le palais pour nous rassasier.

Et si cette histoire se termine sur la perspectives d’une meilleure gestion tant des producteurs que des habitudes alimentaires, il nous fait espérer que l’humanité parviendra un jour à mettre un terme aux « maux de la faim ».

On retrouvera au sommaire

COLLECTE, RAMASSAGE, CHASSE (du feu au pot)

La collecte du miel

L’histoire du ramassage

La chasse

PÂTURAGE ET LABOURAGE : VIANDES, LAITAGES ET CÉRÉALES (occupation des sols)

L’histoire de la viande

L’histoire des produits laitiers

L’histoire des céréales

LES TROIS ALIMENTS COMMUNIELS : HUILE, PAIN, VIN (la trinité fondamentale)

L’histoire de l’huile

L’histoire du pain et des gâteaux

L’histoire du vin

L’ÉCONOMIE DES MARCHÉS (le ventre de la ville)

L’histoire du poisson

L’histoire de la volaille

LES COMESTIBLES DE LUXE (des ripailles bavardes)

Trésors des mers

Fortune des forêts

L’ÈRE DES MARCHANDS (les bons profits)

Denrée indispensable

Denrées à tout prix

LES NOUVEAUX BESOINS : SUCRE, CHOCOLAT, CAFÉ, THÉ (gourmandise et rapacité)

L’appât du sucre

Confiseries et confitures

Le chocolat et la divinité

Le café et la politique

Le thé et la philosophie

POTAGERS ET VERGERS (instructions pour le jardin)

La tradition des fruits

L’évolution des primeurs

La révolution de la pomme de terre

SCIENCE ET CONSCIENCE DE LA NOURRITURE (le pourquoi et le comment de la qualité)

La chaleur qui conserve

Le froid qui préserve

La diététique qui assure

Un avenir qui rassure

Chronologie des progrès alimentaires

Bibliographie

Index