Err

Joffre Journal de marche 1916-1919 Pédroncini Service Historique de l'Armée de Terre

(Code: JOFFREJOURNALMARCHE)
25,00 EUR
Ajouter au Panier
Joffre Journal de marche 1916-1919 Pédroncini Service Historique de l'Armée de Terre

TITRE : Journal  de marche de Joffre 1916-1919

AUTEUR(S) : Documents présentés par le professeur Pédroncini à partir des archives de l’Armée de Terre

ÉDITEUR : Service Historique de l’Armée de Terre

COLLECTION : Carnets et Correspondances

ANNÉE : 1990

FORMAT : 16 cm x 24 cm

NOMBRE DE TOMES : 1

NOMBRE DE PAGES : 331 

ILLUSTRATIONS : oui, illustrations en noir(quelques photographies, cartes, reproductions de documents anciens)

RELIURE : reliure couleur skyvertex éditeur, tranchefile

JAQUETTE : oui

SIGNET : non

RHODOÏD : non

ÉTAT : bon état, jaquette avec un rescotchage intérieur, ouvrage bien solide pouvant être consulté sans crainte.

PARTICULARITÉS :envoi de l’auteur « à Monsieur le Général Forray en affectueuse amitié ».Le Général d'Armée Gilbert Forray, ancien grand chancelier de la Légion d'honneur (1992-1998), ancien chef d'état-major de l'armée de terre (1987-1991) et ancien chef de l’état-major particulier du président de la République (1985-1987).

THÈMES : militaria, première guerre mondiale, 1914-1918

 

SUR LE LIVRE

 

L’auteur, ancien doyen de la faculté de lettres du Mans et professeur à Paris 1, est l’auteur de plusieurs ouvrages consacrés à la première guerre mondiale et au Maréchal Pétain : Les mutineries de 1917 ; Pétain Général en chef.

 

Le journal de marche du Maréchal Joffre est le premier volume d’une collection Carnets et Correspondances constituée par des textes inédits que le Service Historique de l’Armée de Terre se propose de publier.

 

Remplacé comme Commandant en chef des Armées françaises du nord et du nord-est par le Général Nivelle en décembre 1916, Joffre reçoit le bâton de maréchal de France, le premier depuis la mort de Canrobert en 1895. Son départ laisse un vide qui ne sera comblé qu’au printemps de 1918 et qui prolongera la guerre d’un an, au prix de combien de morts ?

 

Mais écarté du commandement, le Maréchal continue de servir son pays. Les États-Unis entrent en guerre au printemps 1917. Il y part en mission. Accueilli avec un enthousiasme délirant, il comprend la position américaine. Contrairement aux souhaits des gouvernements et des commandements français et britanniques, il impose la constitution d’une armée américaine indépendante. De retour en France, il ne sort de sa réserve que pour appuyer l’évolution vers le commandement unique et pour soutenir Foch dans ses projets d’offensive.

 

Le 14 juillet 1919, aux côtés de Foch, le Maréchal Joffre ouvre le défilé de la victoire.

 

C’est au moment où il sent son autorité contestée que Joffre entreprend de transcrire les synthèses des opérations qui se déroulent sur les différents fronts ainsi que des documents diplomatiques, accompagnés  d’observations aiguës, parfois désabusées,tant sur les faits que sur les dirigeants politiques et les principaux chefs militaires.

 

Ce texte, venant d’un homme ayant occupé de hautes fonctions, apporte des lumières nouvelles sur certains points peu éclaircis de notre histoire ou ayant donné lieu à des polémiques. Il permet aussi de mieux connaître ce grand chef militaire avec ses qualités et ses faiblesses.