Err

Kiki souvenirs photographies de Man Ray préface d'Hemingway

(Code: KIKISOUVENIRSHAZAN)
45,00 EUR
Ajouter au Panier
Kiki souvenirs photographies de Man Ray préface d'Hemingway

TITRE : Kiki souvenirs

AUTEUR(S) : édition établie par Billy Klüver et Julie Martin

ÉDITEUR : Hazan

ANNÉE : sans date

FORMAT : 18,5 cm x 22,5 cm

NOMBRE DE TOMES : 1

NOMBRE DE PAGES : 279

ILLUSTRATIONS : oui, en noir hors-texte(reproductions de dessins, photographies)

RELIURE : toile de couleur noire,tranchefile, pages de garde de couleur noire

JAQUETTE : oui, illustrée

SIGNET : non

RHODOÏD : non

PARTICULARITÉS : définitivement indisponible chez l’éditeur

ÉTAT : très bel état

THÈMES : livres illustrés, arts,photographies, curiosa, érotisme, Montparnasse, nu

 

LES TACHES BLANCHES SUR LES PHOTOGRAPHIES SONT DÛES À LA LUMIÈRE OU À L’UTILISATION DU FLASH

 

SUR LE LIVRE

 

Traduction de Dominique Lablanche.

Introduction d’Ernest Hemingway.

Photographies de Man Ray.

 

Présentation de l’éditeur

 

Kiki,alias Alice Prin, est née en Bourgogne en 1901.Élevée par sa grand-mère dans le plus grand dénuement, elle monte à Paris à l'âge de douze ans pour vivre avec sa mère. Deux ans plus tard, elle découvrira le monde de l'art en posant nue pour un sculpteur. Kiki deviendra vite l'une des figures les plus fascinantes de la bohème de Montparnasse. Compagne de Man Ray, amie de Foujita,Soutine, Kisling, Cocteau et Desnos, modèle, peintre, chanteuse, elle sera également l'une des premières femmes libérées du siècle : s'accordant une liberté sexuelle et sentimentale sans entrave, s'habillant d'une manière fantaisiste et provocante. Ces souvenirs, publiés pour la première fois en 1929 et épuisés depuis longtemps, sont donc un témoignage capital sur la bohème artistique de Montparnasse. Écrits dans une langue concise et légère,malicieuse et faussement naïve, ils sont aussi un texte littéraire d'une étonnante modernité. Dans sa préface à l'édition américaine, Ernest Hemingway écrivait : " Je pense que le livre de Kiki fait partie des meilleurs que j'ai lu depuis L'Énorme chambrée. Souvenez-vous que c'est le livre de Kiki que j'ai conseillé de lire, non celui de Julien Green ou celui de Jean Cocteau, ni celui de qui que ce soit ayant à ce moment-là la réputation d'être un grand écrivain français auprès des Américains ". Ce texte est accompagné d'un abondant appareil critique de Billy Klüver et Julie Martin sur Kiki et la vie artistique de Montparnasse.