Err

Kurt Weitzmann Les icônes étude iconographique

(Code: WEITZMANNLESICONESNATHAN)
35,00 EUR
Ajouter au Panier
Kurt Weitzmann Les icônes étude iconographique

TITRE :Les Icônes

AUTEUR(S) : Kurt Weitzmann, Gaiané Alibegasvili, Aneli Volskaya, Gordana Babic, Manolis Chatzidakis, Mikhaïl Alpatov, Teodora Voinescu

ÉDITEUR : Éditions Fernand Nathan

ANNÉE : 1981

FORMAT : 24 cm x 31 cm

NOMBRE DE TOMES : 1

NOMBRE DE PAGES : 415

ILLUSTRATIONS : oui, riche et abondante iconographie couleurs hors-texte

RELIURE : pleine toile éditeur de couleur noire, tranchefile

JAQUETTE : oui, illustrée couleurs

SIGNET : non

RHODOÏD : non

ÉTAT : très bel état, ouvrage bien solide pouvant être manipulé sans crainte, intérieur très propre, anciennes traces sur pages de garde

THÈMES : arts, peinture, religion, iconographie, Byzance

 

SUR LE LIVRE

 

Cet ouvrage, œuvre de spécialistes, a l’originalité de regrouper et d’étudier les icônes selon leur provenance et non, comme c’est souvent le cas, d’après les collections dans lesquelles elles sont conservées.

Les auteurs retracent donc très clairement l’histoire de la tradition byzantine de l’icône et de sa diffusion dans l’Orient chrétien.

L’icône survécut ainsi à la chute de Constantinople (1453) et à la disparition de l’empire byzantin où son art était né.

Elle continua à témoigner de la foi ardente d’artistes, les uns cultivés, les autres naïfs, qui, tous, perpétuaient la tradition venue du Moyen Âge.

 

Au sommaire

 

● Origines et signification des icônes

● Les icônes de Constantinople

● Les icônes de la Géorgie

● Les icônes de la péninsule balkanique et des îles grecques

● Les icônes de la période des croisés

● Les icônes de la Russie

● Les icônes de la Valachie et de la Moldavie

 

REPÈRES

 

Une icône est une représentation de personnages saints dans la tradition chrétienne. L'icône possède un sens théologique profond qui la différencie de l'image pieuse. L'icône est complètement intégrée dans la catéchèse orthodoxe mais aussi dans celle des Églises catholiques orientales qui ont préservé la tradition de l'icône ainsi que dans une partie de l'Église catholique occidentale et dans les Églises non-chalcédoniennes. En devenant objets de vénération pour les fidèles, les icônes ont été soumises, dès le 8ème siècle, par les Églises de la Pentarchie, à de sévères contraintes artistiques (sources d'inspiration stéréotypées, rigueur du trait, jeux des couleurs). Jusqu'à nos jours, ces canons se sont perpétués, assurant l'étonnante continuité de cette peinture dédiée à la gloire de Dieu.