Err

L'empire carolingien NRF Gallimard collection Univers des Formes

(Code: EMPIRECAROLINGIENNRFGALLIMARDUDF)
50,00 EUR
Ajouter au Panier
L'empire carolingien NRF Gallimard collection Univers des Formes

TITRE : L’empire carolingien

AUTEUR(S) : Jean Hubert (membre de l’Institut) ; Jean Porcher ; Wolfang Fritz Volbach

ÉDITEUR : Éditions NRF Gallimard

COLLECTION : l’Univers des Formes dirigée par André Malraux et André Parrot (membre de l’Institut), 13ème volume de la collection

ANNÉE : 1968

FORMAT : 21 cm x 27 cm

NOMBRE DE TOMES : 1

NOMBRE DE PAGES : 379

ILLUSTRATIONS : très nombreuses photographies en noir et en couleurs, in et hors texte, plans, reproductions de documents anciens, cartes couleurs dépliantes en fin d’ouvrage, 380 illustrations au total

RELIURE : pleine toile de couleur rouge avec titre et auteurs en caractères creux dorés sur le 1erplat et le dos, tranchefile

JAQUETTE : oui, illustrée couleurs

SIGNET : oui

RHODOÏD : non

ÉTAT : bon état, ouvrage bien solide pouvant être manipulé sans crainte, quelques marques sur la jaquette, intérieur et reliure très propres

THÈMES : livre illustré, arts, Moyen Âge

 

La renaissance carolingienne a surgi comme un phare dans la nuit qui régnait sur une partie de l’Europe depuis la chute de l’Empire romain. Le génie de l’ordre qui inspira Charlemagne fit concourir l’art à la réforme des institutions. Poursuivie par Louis le Pieux et Charles le Chauve,cette œuvre fut brisée dans son essor par les invasions normandes. Cependant,elle dura assez longtemps pour constituer une étape décisive entre l’Antiquité,quel ‘on tente alors de faire revivre, et le Moyen Âge. L’art carolingien doit beaucoup aux enseignements de l’Italie et à ceux des centres monastiques de la Gaule septentrionale. Ses réalisations n’eurent pas moins une éclatante originalité. Art de cour, comme ceux de Byzance et de l’Islam, il a bénéficié des immenses richesses accumulées par Charlemagne et des trésors des monastères. Les peintures de manuscrits, les somptueuses orfèvreries et les ivoires des artistes carolingiens atteignent parfois une beauté qui ne sera jamais  égalée par la suite. Un nouveau type d’église fut alors créé pour répondre aux nouvelles exigences de la piété et de la liturgie. C’est pour lui que furent inventés les hauts clochers et le mystérieux dédale des cryptes. C’est de lui que procède la grande église entièrement voûtée du début du Moyen Âge.

 

 

Au sommaire

 

PREMIÈRE PARTIE : L’architecture et son décor


DEUXIÈME PARTIE : Les manuscrits à peinture

 

TROISIÈME PARTIE : Les arts somptuaires

 

QUATRIÈME PARTIE : Documentation générale