La divine comédie l'enfer le purgatoire le paradis Dante Alighieri illustrations de Fernand Van Ham

(Code: LADI0650)

Envoyer à un ami
110,00 EUR
(-18,18%) 90,00 EUR
En Stock
Ajouter au Panier
La divine comédie l'enfer le purgatoire le paradis Dante Alighieri illustrations de Fernand Van Ham

TITRE : La divine comédie


 


AUTEUR(S) : Dante Alighieri, traduction de Pierre Ronzy (professeur honoraire à la Faculté des Lettres de Grenoble ; directeur honoraire de l'Institut Français de Florence ; membre étranger de l'Académie Nationale italienne des Lincei et de l'Académie de la Crusca)


ÉDITEUR : Éditions Roissard à Grenoble


ANNÉE : 1960


 


FORMAT : 19 cm x 24 cm


NOMBRE DE TOMES : 3


NOMBRE DE PAGES : voir détail ci-dessous


 


ILLUSTRATIONS : oui, illustrations de Fernand Van Hamme, en noir, hors texte


 


RELIURE : broché, couverture souple rempliée avec titre en caractères de couleur rouge sur le 1er plat et le dos pour le tome 1, verte pour le tome 2, bleue pour le tome 3


JAQUETTE : non


SIGNET : non


RHODOÏD : non


 


ÉTAT : bon état, les jaquettes présentent des traces, en partie non coupé,


 


PARTICULARITÉS : spécialement imprimé pour le Cercle des Professeur Bibliophiles de France, sur vélin pur fil Lafuma des papeteries de Navarre, exemplaire n° 646/974


 


THÈMES : édition originale, édition numérotée, littérature, livre illustré, poésie, religion


  


 


L'AUTEUR


Dante Alighieri (Durante degli Alighieri dit « Dante ») est un poète, écrivain et homme politique florentin né entre la mi-mai et la mi-juin 1265 à Florence et mort le 14 septembre 1321 à Ravenne.


« Père de la langue italienne », il est, avec Pétrarque et Boccace, l'une des « trois couronnes » qui imposèrent le toscan comme langue littéraire.


Poète majeur (« Il sommo poeta » ou simplement « Il poeta ») du Moyen Âge, il est l'auteur de la Divine Comédie, la plus grande œuvre écrite dans cet idiome et l'un des chefs-d'œuvre de la littérature mondiale.


 


 


SUR LES LIVRES


 


La Comédie ou la Divine Comédie : l'adjectif Divina (Divine) attribué par Boccace, se retrouve seulement à partir de l'édition imprimée en 1555 par Ludovico Dolce), est un poème de Dante Alighieri écrit en tercets enchaînés d'hendécasyllabes en langue vulgaire florentine.


Composée, selon la critique, entre 1307 et 1321, la Commedia est l'œuvre de Dante la plus célèbre et l'un des plus importants témoignages de la civilisation médiévale.


Connue et étudiée dans le monde entier, elle est tenue pour l'un des chefs-d'œuvre de la littérature mondiale de tous les temps.


Elle est également considérée comme le premier grand texte en italien : la langue dans laquelle elle est écrite a eu une influence considérable sur l'idiome moderne de la péninsule. Pour écrire son œuvre, Dante a été très largement inspiré par le sanglant conflit qu'il a lui-même vécu en Italie, opposant les Guelfes (Guelfi) et les Gibelins (Ghibellini) (1125-1300). Du point de vue littéraire, Dante fait référence explicite à l'Énéide et à l'Apocalypse de Paul, les deux textes antiques les plus connus dans le genre des récits de voyage.


Le poème est divisé en trois parties appelées cantiche (pluriel italien pour cantica) : Inferno (Enfer), Purgatorio (Purgatoire) et Paradiso (Paradis), chacune composée de trente-trois chants (excepté l'Enfer qui contient un chant préliminaire). Le poète narre un voyage à travers les trois règnes supraterrestres qui le conduira jusqu'à la vision de la Trinité. Sa représentation imaginaire et allégorique de l'au-delà chrétien est un sommet de la vision médiévale du monde développée par l'Église catholique romaine.


L'œuvre connut immédiatement un succès extraordinaire et contribua de manière déterminante au processus de consolidation du dialecte toscan comme langue italienne. Le texte, dont on ne possède pas l'autographe, fut copié dès les premières années de sa diffusion, et jusqu'à l'avènement de l'imprimerie, en un grand nombre d'exemplaires manuscrits. Parallèlement, se diffusa la pratique de la glose et du commentaire, donnant vie à une tradition de lectures et d'études dantesques jamais interrompue. L'étendue des témoignages manuscrits de la Commedia a constitué une difficulté majeure dans l'élaboration de l'apparat critique. On dispose aujourd'hui, en italien, d'une édition de référence réalisée par Giorgio Petrocchi. André Pézard est pour le XXe siècle le spécialiste français de Dante avec la publication en 1965 de l'œuvre complète traduite et commentée. Jacqueline Risset a publié une édition bilingue et commentée en trois volumes (en 1985, 1988 et 1990) de la Divine Comédie plusieurs fois rééditée. Chez Gallimard (poésie), La Comédie - Poème sacré en un volume bilingue, due à Jean-Charles Vegliante (2012).


Tout en recouvrant de nombreuses caractéristiques de la littérature et du style médiéval (inspiration religieuse, intention moraliste, langage et style basés sur la perception visuelle et immédiate des choses), la Commedia, comme l'a noté Erich Auerbach dans Mimésis, est profondément innovante, qui tend vers une représentation large et dramatique de la réalité.



 


 


Tome 1 : l'enfer


289 pages


 


 


Tome 2 : le purgatoire


323 pages


 


Tome 3 : le paradis


324 pages