Err

La guerre d'Algérie Yves Courrière 5 tomes grand format très illustré

(Code: COURRIEREALGERIESGED)
150,00 EUR
Ajouter au Panier
La guerre d'Algérie Yves Courrière 5 tomes grand format très illustré

TITRE : La guerre d’Algérie

AUTEUR(S) : Yves Courrière, préface de Joseph Kessel de l’Académie Française

ÉDITEUR : Éditions SGED

ANNÉE : 2000

FORMAT : 22 cm x 30 cm

NOMBRE DE TOMES : 5

NOMBRE DE PAGES : 2459 pages en continu

ILLUSTRATIONS : oui, très riche et abondante iconographie, en  noir et en couleurs, in et hors-texte, cartes, photographies, reproductions de documents

RELIURE : reliure éditeur skyvertex de couleur fauve, tranchefile, pages de garde illustrées couleurs

JAQUETTE : non

SIGNET : non

RHODOÏD : non

ÉTAT : bel état, 3 tomes sous cellophane, très propres, ouvrages bien solides pouvant être manipulés sans crainte

PARTICULARITÉS : complet de ses 5 tomes, sur papier glacé

THÈMES : histoire, histoire de France, militaria, Algérie, décolonisation, guerre, Afrique, Maghreb

 

 

SUR LES LIVRES

 

Tome 1 : les fils de la Toussaint.

1er novembre 1954. Flambée de terrorisme en Algérie. Un mouvement insurrectionnel concerté vient pour la première fois depuis le débarquement de 1830 de s’attaquer à la forteresse de la colonisation française !

La guerre d’Algérie vient de commencer, déclenchée par six hommes seuls, sans soutien, sans arme, sans argent, sans même l’appui du peuple.

C’est le récit minutieux de cette préparation et de ce déclenchement que conduit Yves Courrière dans l’ambiance de l’Algérie de 1954.

« Les fils de la Toussaint » c’est simplement la vérité sur les débuts inconnus de l’événement qui allait marquer profondément dix années de l’histoire politique de la France : la révolution algérienne.

 

Tome 2 : le temps des léopards

Livre d’histoire, non pas reportage ou témoignage ; la parfaite  objectivité de l’écrivain et le sérieux de l’information faisant de ce livre la première, la plus complète et la plus solide étude de ces années tragiques de l’histoire moderne française.

Si le premier volume relatait le tout début de la guerre, sa préparation, son déclenchement, « le temps des léopards » couvre la période qui s’étend de 1955 au 30 septembre 1957. Le lecteur y trouve tous les faits saillants de ces années cruciales où la lutte s’intensifie, opposant « léopards » (paras) au F.L.N.

Dans un contexte hallucinant de complots, de manifestations de rues soigneusement orchestrées, d’assassinats en série, de viols, de tortures, d’exactions de toutes sortes et de toutes parts, Yves Courrière retrace minutieusement ce que fut ce combat atroce, fratricide, ce que fut« le temps des léopards ».

Sous cellophane

 

Tome 3 : l’heure des colonels

L’heure des colonels sonne à la grande horloge de l’histoire de 1957 au début de l’année 1960.

C’est de cette période cruciale de la guerre d’Algérie qu’Yves Courrière traite dans ce troisième volume. En historien, mais aussi en témoin pour certains des événements les plus importants, il fait revivre des personnages étonnants du « général » Bellounis au colonel Trinquier, du colonel Krim Bellacem aux colonels Gardes et Argoud. Il reconstitue entre autres les aventures extraordinaires que furent Melouza, La Bleuïte, « le 13 mai » et ses colonels. Il évoque les espoirs, les illusions, les déceptions, qui conduiront, dans un contexte de complots et d’assassinats, - tant du côté FLN que du côté français- au drame des barricades.

À « l’heure des colonels » la peau d’un homme … ou d’une république, ne vaut pas cher.

Sous cellophane

 

Tome 4 : les feux du désespoir

Voici le terme de l’épopée. La fin du drame algérien.

Les feux du désespoir racontent, par le détail, les événements tragiques qui agitèrent les années 1960 à 1962.

Yves Courrière apporte mille révélations sur les secrets les plus mystérieux de la guerre d’Algérie : le putch des généraux, les barbouzes, les négociations secrètes des Rousses, la lutte contre l’O.A.S., la montée de Boumediene, la guerre civile à Alger, l’arrestation de Salan.

Il démontre l’implacable enchaînement qui mena des hommes comme de Gaulle, Challe ou Boumediene, Susini, Degueldre ou Krim Belkacem à prendre leurs responsabilités devant l’histoire.

Les feux du désespoir c’est aussi, c’est surtout, la fin d’un grand amour, d’une passion orageuse entre la France et l’Algérie. Une passion qui a laissé tant de traces …

Sous cellophane

 

Tome 5 : dictionnaire etdocuments

On y retrouvera

La chronologie ; le dictionnaire ; les dossiers thématiques ; les documents ; l’atlas ; la bibliographie ; la liste des sigles ; l’index ; les tables des documents et des cartes.