La vénerie Duc de Brissac del Duca 1966

(Code: VENERIEDUDEBRISSAC)

Envoyer à un ami
35,00 EUR
Ajouter au Panier
La vénerie Duc de Brissac del Duca 1966
TITRE : la vénerie, étude


AUTEUR(S) : Duc de Brissac

ÉDITEUR : Éditions del Duca à Paris

COLLECTION : sans

ANNÉE : 1966

FORMAT : 13,5 cm x 21 cm

NOMBRE DE TOMES
: 1

NOMBRE DE PAGES
: 216 pages

ILLUSTRATIONS : oui, ouvrage illustré de 15 photographies en noir hors-texte

RELIURE : cartonnée, tranchefile

JAQUETTE : oui, illustrée couleurs sur le 1er plat.

SIGNET : non

RHODOÏD : non

ÉTAT : bon état, jaquette en état d’usage, coiffe inférieure assouplie, coin supérieur du 1er plat légèrement marqué, ouvrage bien solide pouvant être manipulé sans crainte

PARTICULARITÉS : envoi d’auteur

THÈMES : chasse, vénerie, chasse à courre



SUR LE LIVRE


« À Henri Gaudiou, je souhaite bonne lecture de ce livre consacré à la chasse à courre, que nous avons vue et verrons encore, j’espère, dans les bois d’Apremont. Bien cordialement. L’auteur et signature. La Planche-Chevrier. 27 août 1969. »


On retrouvera au sommaire

1 – panache de la vénerie

2 – animaux courables

3 – chiens et chevaux

4 – laisser-courre

5 – fanfares

6 – histoire et art

7 – lettres et veneurs

8 – Saint-Hubert

9 – vénerie actuelle

10 – langage de la vénerie

11 – glossaire élémentaire de vénerie

12 – sonnons les adieux

13 – bibliographie sommaire



SUR L’AUTEUR


Simon Charles Timoléon Pierre de Cossé (1900-1993), 12ème duc de Brissac.



REPÈRES


La vénerie (ou vènerie, selon l'orthographe rectifiée de 1990) ou « chasse à courre » ou encore désignée par « chasse à courre, à cor et à cri » ou « chasse à bruit » (« venatio clamosa »), est un mode de chasse ancestral qui consiste à poursuivre un animal sauvage (traditionnellement cerf, sanglier, chevreuil, renard ou lièvre) avec une meute de chiens, jusqu'à sa prise.

Elle se distingue de la chasse à tir car seuls les chiens chassent, grâce à leur odorat et leur instinct naturel de prédateur.

Le rôle de l'homme, cavalier pour la circonstance, consiste à les contrôler.

En France, on chasse à courre le cerf, le chevreuil, le sanglier, le renard, le lièvre et le lapin.

La chasse à courre est aussi pratiquée aux États-Unis, au Canada, en Australie, en Nouvelle-Zélande, Irlande, et ponctuellement en Italie et au Portugal).

La chasse à courre est interdite en Grande-Bretagne depuis 2005, en Belgique depuis 1995 ainsi qu'en Allemagne depuis 1934.