L’abbé Camille Rambaud de Lyon sa vie ses œuvres sociales Joseph Buche préface Aymard éditions

(Code: LABB0966)

Envoyer à un ami
60,00 EUR
En Stock
Ajouter au Panier
L’abbé Camille Rambaud de Lyon sa vie ses œuvres sociales Joseph Buche préface Aymard éditions

TITRE : L’abbé Camille Rambaud de Lyon, sa vie, ses œuvres sociales


AUTEUR(S) : Joseph Buche


ÉDITEUR : Éditions Cumin et Masson à Lyon


ANNÉE : 1907


FORMAT : 14,5 cm x 22,5 cm


NOMBRE DE TOMES : 1


NOMBRE DE PAGES : 332


ILLUSTRATIONS : oui, six phototypies hors texte protégées par serpente


RELIURE : broché, couverture souple


JAQUETTE : non


SIGNET : non


RHODOÏD : non


ÉTAT : état correct, couverture savetée avec pliures, une petite coupure au niveau de la liaison base 1er plat-dos, quelques petites déchirures au niveau de la marge verticale sur certaines pages, ouvrage solide pouvant être manipulé sans crainte


PARTICULARITÉS : peu courant


THÈMES : livre illustré, livre ancien, régionalisme, Lyon, biographie, religion


SUR LE LIVRE


 


Rare biographie de cet homme d’église du 19ème siècle qui a marqué de son empreinte la ville de Lyon.


Préface d’Edmond Aynard.


SUR CAMILLE RAMBAUD


Camille Rambaud, né le 17 mars 1822 et mort le 13 février 1902, est une personnalité catholique française de la ville de Lyon.


Animé par les idéaux du catholicisme social, il est à l'origine de la cité Rambaud, ensemble de logements gratuits pour vieillards construits peu après les inondations françaises de 1856.


Camille Rambaud est né dans la ville de Lyon, rue Lafont le 17 mars 1822. Son père, négociant en soierie, est originaire de Sigoyer, dans les Hautes-Alpes, et sa mère, Catherine Cécile Geoffray, est originaire de la Bresse.


Il est ordonné prêtre en 1861, à l'âge de 39 ans, par monseigneur de Bonald, archevêque de Lyon.


Il est mort à la cité Rambaud le 13 février 1902. Ses obsèques ont eu lieu le lendemain à la chapelle de la cité Rambaud.


SUR LA CITÉ RAMBAUD


La cité de l'Enfant-Jésus, plus connue sous le nom de cité Rambaud, est un ancien ensemble de logements gratuits, pour les vieillards, fondé par l'abbé Camille Rambaud et situé rue Duguesclin, à Lyon dans le quartier de la Guillotière.


La construction de la cité fait suite aux inondations françaises de 1856, et plus particulièrement aux crues catastrophiques du Rhône qui ont affecté la ville de Lyon. C'est l'abbé Camille Rambaud (1822-1902), figure du catholicisme social lyonnais, qui a l'idée de ce projet de relogement des victimes des inondations. Le financement du projet, qui ne peut reposer sur le simple don du fait de son envergure, provient de diverses sources. S'il provient en partie de la fortune personnelle des abbés Camille Rambaud et Paul du Bourg, il est également soutenu par un groupe de bourgeois libéraux, qui fournissent au projet la somme de 600000 francs divisés en 1200 actions.


L'emplacement choisi pour sa construction est une parcelle de terrain de 13000 m² appartenant aux Hospices civils de Lyon, et située au Nord de la Guillotière, dans le quartier des Brotteaux. Le projet, à l'origine, a l'ambition d'être une véritable cité ouvrière inspirée des cités de Charles Fourier.


En 1948, Édouard Herriot estime déjà que ce type d'établissement n'a plus sa place dans le centre-ville, mais c'est en 1957, dans le cadre du projet Moncey-Nord de l'urbaniste Jean Zumbrunnen, que la cité est entièrement détruite pour faire place à des immeubles d'habitation.


La cité Rimbaud est située sur un terrain rectangulaire de 13000 m² défini par la rue Duguesclin, la rue Rabelais, la rue Boileau et la rue de Bonnel.


L'organisation des habitations est inspirée du Phalanstère de Charles Fourier, et a pour but originel de faire cohabiter harmonieusement lieu de travail, logement et services communautaires. La cité est donc composée de cinq bâtiments, dits Saint-Joseph, Saint-Pierre, Saint-Paul, Saint-François et Saint-Louis, répartis sur chacun des côtés du quadrilatère. Chacun des bâtiments est indépendant et comporte des appartements de une à trois pièces ; les bâtiments ont une entrée sur une galerie intérieure couverte.


Au centre du quadrilatère se trouve une église.



24/11/2014


L’abbé Camille Rambaud de Lyon sa vie ses œuvres sociales Joseph Buche préface Aymard éditions Cumin et Masson 1907 régionalisme biographie cité Rambaud logement social