L’ancien régime 1610-1770 Emmanuel Le Roy Ladurie Histoire de France Hachette royauté absolutism

(Code: LANC1321)

Envoyer à un ami
45,00 EUR
En Stock
Ajouter au Panier
L’ancien régime 1610-1770 Emmanuel Le Roy Ladurie Histoire de France Hachette royauté absolutism

TITRE : L’ancien régime de Louis XIII à Louis XV 1610-1770

 

AUTEUR(S) : Emmanuel Le Roy Ladurie

ÉDITEUR : Éditions Hachette

COLLECTION : Histoire de France

ANNÉE : 1991

 

FORMAT : 23 cm x 28,5 cm

NOMBRE DE TOMES : 1

NOMBRE DE PAGES : 471

 

ILLUSTRATIONS : oui ; abondante et riche iconographie en noir et en couleurs ; in et hors texte ; reproductions de documents anciens ; portraits ; cartes ; tableaux ; arbres généalogiques

 

RELIURE : pleine toile éditeur de couleur noire avec auteur titre et collection en caractères dorés en creux sur le1er plat et le dos

JAQUETTE : oui, illustrée couleurs

SIGNET : oui

RHODOÏD : non

 

ÉTAT : bel état

 

PARTICULARITÉS : 3ème tome de la collection

 

THÈMES : histoire de France ; royauté ; livre illustré ; absolutisme ; monarchie

 

 

SUR LE LIVRE

 

Cet ouvrage est le 3ème volume de la collection Histoire de France.

 

Cette collection est composée de 5 volumes, chacun indépendant

 

1 – le Moyen-Âge d’Hugues Capet à Jeanne d’Arc 987-1460 de Georges Duby

2 – l’État royal de Louis XI à Henri IV 1460-1610 d’Emmanuel Le Roy Ladurie

3 – l’Ancien Régime de Louis XIII à Louis XV 1610-1770 d’Emmanuel Le Roy Ladurie

4 – la Révolution de Turgot à Jules Ferry 1770-1880 de François Furet

5 – la République 1880 à nos jours de Maurice Agulhon

 

CHACUN DE CES LIVRES SERA PROPOSÉ DANS LA BOUTIQUE

 

REPÈRES

 

" Après Les Paysans du Languedoc, L'Histoire du climat depuis l'An Mil et Le Territoire de l'historien, Montaillou, Le Carnaval de Romans et L'État royal ont rendu célèbre le nom d'Emmanuel Le Roy Ladurie.

 

Professeur au Collège de France, administrateur général de la Bibliothèque Nationale, chercheur, et signataire de nombreux articles, il bénéficie d'une très haute réputation internationale. La diversité de ses enquêtes et l'ampleur de ses travaux font de lui un remarquable spécialiste des siècles de la monarchie.

 

Marie de Médicis, régente après 1610, recueille les derniers soupirs de la monarchie tempérée.

 

Avec l'absolutisme, inauguré par Richelieu entre 1614 et 1627, se met en place un système brillant, coûteux, belliqueux, relativement souple, efficace, emprunt de raison volontaire et bientôt modernisatrice, mais fondé pour l'essentiel, en l'absence d'assemblées représentatives à l'échelon national, sur une concentration, assez théorique en fait, de la souveraineté : celle-ci s'incarne dans un monarque individuel (le roi Bourbon) et dans une instance collective : la " robe du Conseil ", classe politico-fonctionnelle des conseillers d'Etat et des maîtres des requêtes. L'énarchie de l'époque...

 

Le compromis de base qu'avait instauré Henri IV (accommodement avec les huguenots indigènes, entente avec les nations protestantes, croissance des richesses du pays) finit par se changer en son contraire, sous Louis XIV vieillissant : persécution contre les réformés, cassure avec les Pays-Bas et l'Angleterre, difficultés économiques dues aux guerres interminables.

 

Et cependant (le Roi-Soleil ayant disparu) l'absolutisme, tout en restant fidèle à lui-même, va se laisser aller, sous Philippe d'Orléans, puis Louis XV ; à des phases d'ouverture séduisantes : il y a derechef coexistence factuelle quoique fort agitée avec les jansénistes, voire les huguenots ; rapprochement à éclipse en direction des puissances maritimes, libérales, capitalistes ; puissant essor économique.

 

Considérée dans sa totalité, la monarchie absolue représente sur le continent, à l'étranger comme en France, et non sans fluctuations, un stade fréquent, quoique pas obligatoire, du développement institutionnel et politique. Étape fréquente, liée à la naissance de l'Etat moderne, mais limitée dans la durée.

 

À partir de 1775, s'amorce un nouveau passage ; il s'étalera sur près d'un siècle ; une transition s'effectue en effet, qui mène de la légitimité aristo-héréditaire, celle de jadis, jusqu'à la nouvelle légitimité démocratique ou, pour le moins, représentative : la nôtre.

 

Le phénomène s'affirme avec violence, dès 1789, sous forme d'une rupture spectaculaire, suivie d'une longue vacance de légitimité. " Emmanuel Le Roy Ladurie

 

 

On retrouvera au sommaire

 

Avant-propos

 

Ultime avatar de la monarchie tempérée

 

L’ABSOLUTISME EN VRAIE GRANDEUR

 

1 – raison et déraisons d’état

2 – France et Fronde au temps d’Anne et Jules

3 – la couleuvre et le soleil

4 – l’extrémisme gallican

5 – l’Espagne au cœur

 

FLEXIBLE ET FLUCTUANT, LE NOUVEL ABSOLUTISME

 

1 – l’ouverture

2 – un Hercule débonnaire

3 – réaction et rétraction

4 – les premiers succès de l’opinion publique

5 – ordre, autorité, royaume

 

Conclusion

Annexes statistiques

Chronologie

Notes

Bibliographie

Index

 

 

CLIQUEZ SUR LES PHOTOGRAPHIES CI-DESSOUS POUR LES AGRANDIR

 

 L’ancien régime 1610-1770 Emmanuel Le Roy Ladurie Histoire de France Hachette royauté absolutisme monarchie

 

L’ancien régime 1610-1770 Emmanuel Le Roy Ladurie Histoire de France Hachette royauté absolutisme monarchie

 

L’ancien régime 1610-1770 Emmanuel Le Roy Ladurie Histoire de France Hachette royauté absolutisme monarchie

 

L’ancien régime 1610-1770 Emmanuel Le Roy Ladurie Histoire de France Hachette royauté absolutisme monarchie

 

L’ancien régime 1610-1770 Emmanuel Le Roy Ladurie Histoire de France Hachette royauté absolutisme monarchie

 

L’ancien régime 1610-1770 Emmanuel Le Roy Ladurie Histoire de France Hachette royauté absolutisme monarchie

 

L’ancien régime 1610-1770 Emmanuel Le Roy Ladurie Histoire de France Hachette royauté absolutisme monarchie

 

10/11/2015

 

 

L’ancien régime 1610-1770 Emmanuel Le Roy Ladurie Histoire de France Hachette royauté absolutisme monarchie