Err

Le Mont Athos et l'Empire byzantin Trésors de la Sainte Montagne

(Code: MONTATHOSEXPO)
150,00 EUR
(-20,00%) 120,00 EUR
Ajouter au Panier
Le Mont Athos et l'Empire byzantin Trésors de la Sainte Montagne

TITRE : Le Mont-Athos et l’empire byzantin ; trésors de la Sainte Montagne

AUTEUR(S) : collectif d’auteurs

ÉDITEUR : Éditions des Musées de la ville de Paris

ANNÉE : 2009

FORMAT : 23 cm x 33 cm

NOMBRE DE TOMES : 1

NOMBRE DE PAGES : 316

ILLUSTRATIONS : oui, riche et abondante iconographie couleurs hors-texte

RELIURE : skyvertex de couleur noire avec une belle illustration couleurs au centre du 1erplat, pages de garde de couleur verte, tranchefile

JAQUETTE : sans

SIGNET : non

RHODOÏD : non

ÉTAT : très bel état, une infime marque sur la tranche inférieure du 1er plat, intérieur irréprochable, ouvrage bien solide pouvant être consulté sans crainte.

PARTICULARITÉS : épuisé

THÈMES : livre illustré, expositions, icônes, arts, Grèce, religion orthodoxe, catalogue

 

 

SUR LE LIVRE

 

Il s’agit du catalogue de l’exposition qui s’est tenue au Petit Palais – Musée des Beaux-Arts de la ville de Paris du 10 avril au 5 juillet 2009.

 

Cette exposition était une rétrospective exceptionnelle qui ar egroupé un ensemble considérable de trésors d’art byzantin du 9ème  au 18ème siècle appartenant aux moines du Mont Athos.

 

On retrouvera au sommaire

 

● Préfaces

 

● Essais

→ Le monachisme athonite à l’époque byzantine

→ Architecture et organisation spatiale dans l’Athos byzantin

→ La peinture monumentale au Mont Athos

→ Les icônes du Mont Athos

→ Les manuscrits byzantins enluminés du Mont Athos

→ Les arts mineurs, témoins des liens de la société byzantine avec le Mont Athos

→ Les archives byzantines des monastères du Mont Athos

→ Notes de diplomatique byzantine : les actes du Mont Athos

 

● Catalogue

→Le Mont Athos et l’empire byzantin

→ Corpus ; annexes ; glossaire ; bibliographie

 

REPÈRES

 

Le Mont Athos est un endroit mystérieux. En une magnifique péninsule s’avançant dans la mer Egée, il abrite depuis plus d’un millénaire des moines orthodoxes épris de silence et d’isolement par rapport aux agitations du monde.

 

Si de rares visiteurs masculins ont le privilège d’être accueillis en sa vingtaine de monastères, aucune femme ne peut s’y rendre.

 

Lieu mythique, le Mont Athos, la "Sainte Montagne",fascine depuis un millénaire. Vingt monastères orthodoxes et leurs centaines de dépendances –chapelles, ermitages, grottes- se répartissent tout au long de ce territoire auquel on accède en bateau à partir du port grec d’Ouranopolis. Dixd’entre eux sont sur le littoral (Diochariou, Xenonphontos, Grigoriou,Dionysiou, Iviron, Stavronikita, Pantocrator, Vatopédi, Esphigménou, Saint-Pantéleimon),cinq peu éloignés de la mer (Simonospétra, Saint-Paul, la Grande Lavra,Karakallou et Chilandar), cinq tournés vers l’intérieur entre les montagnes(Zographou, Kastamonitou, Xéropotamou, Koutloumoussiou, Philotéou).

 

Il est très probable qu’on ne reverra pas ces oeuvres avant des années, peut-être même jamais...Offertes par les empereurs de Constantinople ou créées par les moines, les oeuvres, faites de matières précieuses, soies brodées d’or, bois subtilement travaillés, calices de jaspe et d’argent doré, témoignent de la "surenchère byzantine" et de sa"préciosité volontaire".