Le pain Bernard Dupaigne éditions Messidor 1986 photographies Jean Marquis artisans boulangers alim

(Code: LEPA0941)

Envoyer à un ami
28,00 EUR
En Stock
Ajouter au Panier
Le pain Bernard Dupaigne éditions Messidor 1986 photographies Jean Marquis artisans boulangers alim

TITRE : Le pain


AUTEUR(S) : Bernard Dupaigne, avec la collaboration de Georgette Soustelle, Monique de Fontanès et Jacques Barrau


ÉDITEUR : Éditions Messidor


ANNÉE : 1986


FORMAT : 25 cm x 34 cm


NOMBRE DE TOMES : 1


NOMBRE DE PAGES : 207


ILLUSTRATIONS : oui, nombreuses photographies de Jean Marquis en couleurs et en noir et blanc, in et hors texte, reproductions de documents anciens


RELIURE : pleine toile de couleur marron avec illustration en blanc au centre du 1er plat, pages de garde couleur, tranchefile


JAQUETTE : oui, illustrée couleurs, à rabat, ne couvre que les plats


SIGNET : non


RHODOÏD : non


ÉTAT : bon état, marquages au niveau des coiffes, intérieur très propre, ouvrage bien solide


PARTICULARITÉS : texte sur 2 colonnes


THÈMES : alimentation, aliments, blé, artisan, techniques, métiers, boulangers, boulangeries


SUR L’AUTEUR


Bernard Dupaigne, né le 8 février 1943, est ethnologue, spécialiste de l'Asie (plus particulièrement la Mongolie, le Cambodge et l'Afghanistan).


Il est professeur au Muséum national d'histoire naturelle et a été directeur du laboratoire d'ethnologie du musée de l'Homme de 1991 à 1998. Il a été élu en 2008 membre titulaire de l'Académie des sciences d'outre-mer (1re section).


Bernard Dupaigne a effectué depuis 1963 de nombreux voyages en Afghanistan dont il est l'un des meilleurs connaisseurs, d'abord pour le musée de l'Homme et le CNRS, puis avec Afrane (Amitié franco-afghane) pour des missions humanitaires et de développement agricole.


Il s'est récemment signalé en publiant un véritable brûlot consacré au "scandale des arts premiers" et à "la véritable histoire du musée du quai Branly". Après avoir contesté les compétences de Jacques Kerchache, un des artisans de la création du musée voulu par Jacques Chirac, Bernard Dupaigne y dénonce le déménagement de la totalité des collections du Musée de l'Homme et du Musée national des arts africains et océaniens (Musée de la Porte Dorée). Comme la plupart de ses collègues du musée de l'Homme, il critique ensuite vivement les conceptions esthétiques ayant présidé à l'exposition de quelque 4000 objets, au détriment de leur signification anthropologique et ethnologique.


En conclusion de son ouvrage, Dupaigne estime le montant total de la dépense publique pour le musée du quai Branly à 400 millions d'€. Il en déduit, de façon peut-être contestable, que "chacun des objets exposés (…) aura donc coûté 100 000 €.".


Outre de nombreux articles et des collaborations à des catalogues d'expositions ethnologiques, B. Dupaigne est l'auteur d'ouvrages, parmi lesquels :


Afghanistan. Monuments millénaires, Actes Sud, Imprimerie nationale éditions, 2007 (288 p., avec 220 illustrations)


Le scandale des arts premiers. La véritable histoire du musée du quai Branly, Mille et une nuits, juin 2006


Afghanistan, rêve de paix, Buchet-Chastel, 2002 (coll. "Au fait")


Le carrefour afghan (en collaboration avec Gilles Rossignol), Gallimard, 2002 (coll. "Folio actuel/ Le Monde")


Enfances lointaines, Hazan, 2002 (photos de Kevin Kling)


Asie nomade, Hazan, 2000 (coll. "Maisons du monde")


Visages d'Asie, Hazan, 2000


Le pain de l'homme, La Martinière, 1999 (coll. "Patrimoine")


Le guide de l'Afghanistan (en collaboration avec Gilles Rossignol), La Manufacture, 1989


Le pain, La Courtille, 1979 (nouvelle édition en 1992 avec des photos de Jean Marquis).


Source : Wikipédia


SUR LE LIVRE


 


Source de vie et gage d’alliance, le pain accompagne tous les événements importants de la vie humaine, de la naissance à la mort.


Si nous avons réduit la part du pain dans notre alimentation quotidienne, ailleurs – comme il n’y a vraiment pas si longtemps en France – le pain reste la base du repas. Et les variétés de qualités, de matières et de formes sont innombrables.


De nombreux hommes connaissent encore le prix du pain. Ils le gagnent durement, au prix de combien de peines, ou bien il manque encore. La France a oublié le pain noir de son Histoire, et ne veut plus consommer que du pain blanc.


Mais en tout il y a des excès. Le pain trop blanc est devenu un pain de mort. Et les files s’allongent devant les vraies boulangeries, qui seront citées dans ce livre, celles qui proposent, encore ou de nouveau, du bon pain. Le plaisir du beau pain, travaillé, décoré avec la satisfaction de la belle ouvrage accomplie, se retrouve. Le beau et bon pain redevient signe de la qualité de la vie.


Le pain c’est la vie. Vive le pain !


On retrouvera au sommaire


1 – les céréales panifiables


a)    Graines grillées et bouillies fermentées


b)    Le blé


c)    Le grain de blé et les moulins


d)    Les moulins à main


e)    Les moulins à eau


f)     Les moulins à vent


g)    Les moulins modernes


2 – l’histoire du pain


a)    Le pain en Égypte


b)    Le pain dans la Bible


c)    Le pain dans la Grèce ancienne


d)    Le pain à Rome


e)    Le pain dans le moyen-âge


3 – le monde des galettes non levées


a)    Les pains frits


b)    Le pain du paysan mexicain : la galette de maïs


4 – le monde des pains levés


a)    Les vrais fours à pain


b)    Le pain de ménage


c)    Le pain de seigle


d)    Les pains nattés


5 – au rythme des saisons


a)    Le bonheur des prémices


b)    La baba malfaisante


c)    Bouquets et croix de moisson


d)    Les pains de moisson


e)    Les pains de vendange


f)     Le pain du jour des défunts


g)    Les pains de la Saint-Nicolas


h)    Le « pan de muertos » des Mexicains


i)     La fête de Noël


j)     Le Nouvel An


k)    De la couronne des rois au 1er avril


l)     Les pains de Pâques


m)   Les azymes de la Pâque juive


6 – le pain et Dieu


a)    C’est pain bénit


b)    Les ex-votos et les pélerinages de Calabre


7 – les âges de la vie


a)    Les pains d’amoureux


b)    Les pains de mariage


c)    Les pains d’accouchement


d)    Les anniversaires


e)    Le pain des funérailles


8 – les pains d’épices


9 – les pains des boulangers


a)    Levains, levures


b)    Les pains français


c)    Les pains d’ailleurs


d)    L’énigme du pain brié


e)    Les pains sexuels


f)     Pains d’exception


g)    La vente du pain


h)    Quel pain consommer ?


i)     Comment se mange le pain ?


10 – le retour du bon pain


a)    Le respect dû au pain


b)    Les proverbes


c)    Le pain dans les arts


11 – le guide du beau et du bon pain


12 – orientation bibliographique sommaire



06/10/2014


Le pain Bernard Dupaigne éditions Messidor 1986 photographies Jean Marquis artisans boulangers alimentation blé métiers techniques