Les arts décoratifs en Europe 3 volumes

(Code: ARTSDECORATIFSEUROPE)

Envoyer à un ami
550,00 EUR
(-27,27%) 400,00 EUR
Ajouter au Panier
Les arts décoratifs en Europe 3 volumes
TITRE : L’art décoratif en Europe


AUTEUR(S) : sous la direction d’Alain Gruber, collectif d’auteurs (voir détail ci-dessous)

ÉDITEUR : Citadelles et Mazenod

ANNÉE : voir détail ci-dessous

FORMAT : 24,5 cm x 31 cm

NOMBRE DE TOMES : 3

NOMBRE DE PAGES : voir détail ci-dessous

ILLUSTRATIONS : oui, très riche et abondante iconographie très majoritairement couleurs, in et hors-texte

RELIURE : pleine toile de couleur blanche avec une illustration couleur collée sur le 1er plat, titre et éditeur en caractères rouges en creux sur le dos, pages de garde illustrées couleurs, tranchefile

JAQUETTE : oui, illustrée couleurs sur les plats et le dos

SIGNET : non

RHODOÏD : non

ÉTAT : très bel état, rares marques au niveau des jaquettes, emboitages très propres, intérieur irréprochable, ouvrages solides pouvant être manipulés sans crainte.

PARTICULARITÉS : complet de ses 3 tomes sous emboitage

THÈMES : arts, arts décoratifs



PRÉSENTATION GÉNÉRALE DE LA SÉRIE


Cette série propose en 3 volumes une réflexion sur les sources de l’évolution de l’art décoratif : cinq siècles d’histoire de l’art revivent à travers l’Europe tout entière.Les cinq chapitres de chaque volume sont consacrés aux motifs ornementaux les plus représentatifs de leur époque. Sous forme de dessins, projets ou estampes, ces ornements ont marqué tous les domaines des arts décoratifs. L’iconographie reflète la richesse et la variété des créations qu’ils ont su inspirer, trouvant leur champ d’application dans l’architecture, la décoration intérieure, la sculpture, le mobilier, la tapisserie, la broderie, la reliure, la céramique, l’orfèvrerie.Une vision synthétique de l’histoire de l’art du décor et du mode de vie se livre ainsi au lecteur.Mettant en regard modèles gravés d’ornemanistes et objets, cette « ornementiques », selon l’expression d’André Chastel, révèle les liens existant entre les différents modes d’expression artistique. « L’ambitieuse démarche que nous entreprenons avec ce monumental ouvrage représente une telle innovation qu’elle nécessite une certaine accoutumance à une façon peu courante d’entrevoir l’évolution des arts décoratifs européens de la fin du moyen-âge au 20ème siècle. Notre but sera atteint quand le lecteur tentera des recoupements personnels, examinera avec un nouvel intérêt les objets qui l’entourent, bref prendra plaisir à comprendre plus facilement le cheminement de la création artistique à travers une méthode qui donne une nouvelle dimension aux arts du décor en Europe. » Alain GruberDocteur en histoire de l’art, directeur pendant treize ans de la fondation Abegg (Suisse), Alain Gruber a réuni une équipe internationale d’auteurs, conservateurs, directeurs de musées, historiens de l’art.



TOME 1 : RENAISSANCE ET MANIÉRISME




Année 1993 – 495 pages

Préface de Jacques Thuillier, professeur au Collège de France.

Auteurs : Alain Grubber ; Margherita Azzi-Visentini ; Michèle Bimbenet-Privat ; Francisca Costantini-Lachat ; Marc-Henri Jordan ; Robert Fohr


Vers la fin du 15ème siècle, l’estampe connaît un exceptionnel développement et devient un instrument de diffusion idéal des modèles d’ornement. Abandonnant volontiers les traditions artistiques médiévales, la Renaissance prône le retour aux sources antiques. Les rinceaux et les grotesques procèdent de cette tendance. Initialement apparentés aux grotesques, les cuirs ne tardent pas à accéder à une véritable autonomie ornementale. Les entrelacs, très répandus dans l’art occidental depuis la fin du monde antique, ont connu un succès constant mais renouvelé dès le milieu du 15ème siècle sous l’influence hispano-mauresque. Avec les mauresques s’ouvrent les portes du monde islamique. Ce volume arrive à son terme vers 1630. Cette césure correspond à un essouflement des motifs, remplacés autour de cette date par un vocabulaire ornemental mieux adapté à l’opulence du baroque alors en gestation.



TOME 2 : CLASSIQUE ET BAROQUE




Année 1195 – 493 pages

Auteurs : Alain Gruber ; Bruno Pons ; Johan R. Ter Molen ; Ursula Reinhardt ; Robert Fohr


Au début du 17ème siècle, le style baroque alors en gestation remplace les ornements du passé par de nouveaux motifs, mieux adaptés à son opulence. Dérivée de l’antique, l’acanthe triomphe, tandis que l’Europe du nord s’exaspère en déformations auriculaires. Le Grand Siècle renouvelle les grotesques que le génie de Berain transforme en arabesques. Cette course à la nouveauté voit ensuite apparaître le rocaille, alors que le besoin d’exotisme permet aux chinoiseries d’envahir l’Europe. Ce volume consacré à la période comprise entre 1630 et 1760 révèle le rôle capital joué par la France qui marqua de son empreinte les arts décoratifs de l’Europe entière.



TOME 3 : DU NÉOCLASSICISME À L’ART DÉCO




Année 1994 – 495 pages

Auteurs : Alain Gruber ; Pierre Arizzoli-Clémentel ; Brian Blenchi ; Nicole Blondel ; Dan Klein ; Jacqueline du Pasquier ; Robert Fohr


Dernier volume de la série L’art décoratif en Europe, cet ouvrage couvre la période qui va de 1760 à 1930 et présente les derniers avatars des ornements nés quelques quatre siècles plus tôt dans l’Europe de la Renaissance. Il s’ouvre avec les styles ornementaux ravivés dès la fin du 18ème siècle avec un retour à des formes classiques auxquelles le tempérament latin finit toujours par revenir. Les récits de voyage et les fouilles archéologiques d’Herculanum et de Pompéi renouvellent et favorisent la naissance du néoclassicisme. Après le siècle des Lumières et la Révolution française, le 19ème siècle se plonge dans une réaction religieuse et nationaliste avec le néogothique. Le japonisme témoigne ensuite d’un renouveau de la curiosité pour les pays exotiques qui se retrouve aussi dans l’orientalisme contemporain.Après le bouleversement apporté par l’art nouveau, le 20ème siècle, à travers l’art déco et le fonctionnalisme, verra disparaître les ornements confrontés à un modernisme radical, et pris dans la tourmente d’une accélération des modes.