Err

Les civilisations de l'Europe ancienne Guido Mansuelli Arthaud Celtes Étrusques Scythes

(Code: MANSUELLICIVILISATIONSEUROPEANCIENNE)
28,00 EUR
Ajouter au Panier
Les civilisations de l'Europe ancienne Guido Mansuelli Arthaud Celtes Étrusques Scythes

TITRE : Les civilisations de l’Europe ancienne

AUTEUR(S) : Guido Achille Mansuelli avec la collaboration de Raymond Bloch

ÉDITEUR : Éditions Arthaud

COLLECTION : Les grandes civilisations, collection dirigée par Raymond BLOCH, 6ème tome de la collection

ANNÉE : 1967

FORMAT : 18 cm x 22 cm

NOMBRE DE TOMES : 1

NOMBRE DE PAGES : 562

ILLUSTRATIONS : oui, 229 héliogravures ; 8 planches en couleurs ; 76 cartes et plans

RELIURE : pleine toile éditeur de couleur marron, tranchefile

JAQUETTE : oui illustrée

SIGNET : non

RHODOÏD : non

ÉTAT : bel état, rares petites marques sur la jaquette, ouvrage bien solide pouvant être manipulé sans crainte

THÈMES : histoire, civilisation, Europe, religion, société, sciences

 

 

VOIR DANS MES ANNONCES EN COURS OU À VENIR D’AUTRES TITRES DE LA COLLECTION

 

L’auteur (1916-2001), archéologue et professeur à l’Université de Bologne (Italie).

 

SUR LE LIVRE

 

Longtemps, l’histoire de l’Europe ancienne a été centrée sur les foyers classiques de culture tandis que demeuraient dans l’ombre les civilisations périphériques. Portant, sur l’échiquier de l’histoire, des peuples comme les Celtes ou les Étrusques, les Scythes ou les Ibères ont occupé une place et joué un rôle qui se dessinent mieux aujourd’hui et sont loin d’être négligeables. L’âge des Métaux revêt dans la formation de l’Europe historique une importance capitale. Mais cette étape décisive est elle-même le terme d’une longue évolution dont il est apparu nécessaire à l’auteur de retracer les grandes lignes. D’où cette introduction où il définit le cadre passionnant des recherches préhistoriques actuelles et dresse rapidement le tableau des résultats obtenus et des problèmes et discussions. De même façon son livre devait à son autre extrémité se prolonger dans le temps si l’on voulait comprendre le destin de ces peuples non classiques de l’Europe dont les uns, les plus proches par la géographie ou la nature des foyers de culture classique, furent profondément imprégnés par cette dernière, mais dont les plus éloignés, à peine effleurés par son influence, garderont, jusqu’à l’époque des migrations, des traditions originales issues de leur lointain passé. C’est finalement du heurt et de la fusion de ces traditions continentales avec l’héritages des brillantes civilisations classiques de la Grèce et de Rome que devait naître, au sein d’une Europe soudain élargie, le monde, riche d’avenir,de l’Occident médiéval.

 

 

On retrouvera au sommaire

 

● L’Europe et la préhistoire (les débuts de l’humanité ; l’Europe néolithique ; de la pierre aux métaux)

● L’Europe et la Méditerranée (le rayonnement de la Grèce archaïque ; courants de colonisation en Méditerranée ; Hallstattiens et Villanoviens ; les Étrusques ; hellénisme et expansion hellénistique)

● L’Europe continentale (courants eurasiatiques, les Scythes ;expansion continentale des Celtes ; la péninsule ibérique)

● L’Europe et Rome (l’Italie et le développement de Rome ; Rome et l’Occident ; l’époque des grandes migrations ; de l’Antiquité au Moyen Âge)

● Tableaux chronologiques ; index documentaire ; illustrations de l’index ; bibliographie ; table des illustrations ; planches en couleurs ; table des matières)