Err

Les contes de Jacob et Wilhem Grimm éditions d'art Jean de Bonnot

(Code: CONTESDEGRIMMJEANDEBONNOT1984)
85,00 EUR
Ajouter au Panier
Les contes de Jacob et Wilhem Grimm éditions d'art Jean de Bonnot

TITRE : Les contes de Jacob et Wilhem Grimm

AUTEUR(S) : Jacob et Wilhem Grimm

ÉDITEUR : Éditions d’art Jean de Bonnot

ANNÉE : 1984

FORMAT : 20 cm x 26,5 cm

NOMBRE DE TOMES : 1

NOMBRE DE PAGES : VIII + 472

ILLUSTRATIONS : oui, illustrations en noir de Philipp Grot Johann et Robert Leinweber, en hors-texte, bandeaux, culs-de-lampe, lettrines

RELIURE : reliure éditeur plein cuir mouton avec finissage à la main de couleur bordeaux, tranche supérieure dorée à l’or à 22 carats, dos lisse très décoré, plats décorés de motifs à froid représentant différentes scènes de personnages dans damier, pages de garde de couleur marron-or avec décor floral en noir,

JAQUETTE : non

SIGNET : oui

RHODOÏD : non

PARTICULARITÉS : certificat d’authenticité (édition originale ; sur papier vergé filigrané à la main ; reliure en cuir véritable de mouton ; finissage à la main ; or 22 carats ; signature de l’éditeur)

ÉTAT : bon état, petits frottements des coins inférieurs, petites éraflures sur le 2nd plat, une pliure sur les 2 dernières pages (sans texte)

THÈMES : édition originale, littérature, contes, enfantina

 

SUR LE LIVRE

 

Traduction de Wilhem Rack et Jacques Roque.

Préface de Violaine de Vlieger ; avant-propos d’après les frères Jacob et Wilhem Grimm ; dédicace à Madame Bettina von Armin (sœur de Clemens Brentano et femme d’Achim von Arnim, tous deux appartenant au cénacle romantique d’Heidelberg).

 

On y retrouvera les contes suivants

 

Le roi des grenouilles ; l’enfant de Marie ; histoire de celui qui quitta son pays pour apprendre à frissonner ; le loup et les sept chevreaux ; petit frère et petite sœur ; le fidèle Jean ; Doucette ; les douze frères ; le pêcheur et sa femme ; Cendrillon ; les trois petits hommes de la forêt ; l’oiseau d’or ; Hansel et Gretel ; les lutins ; dame Holle ; les musiciens de la ville de Brême ; le vaillant petit tailleur ; le petit chaperon rouge ; Elsa la futée ; le diable aux trois cheveux d’or ; la jeune fille sans mains ; Table, couvre-toi ! l’âne aux pièces d’or et bâton hors du sac ! ; la belle au bois dormant ; Poucet ; saute-menu ; les deux frères ; marraine la mort ; les frères cygnes ; l’œillet ; l’oiseau trouvé ; le roi bec de grive ; les noces de dame renarde ; les trois fileuses ; Blanche-neige ; mille-fourrures ; Jorinde et Joringel ; Gretel la gourmande ; la gardeuse d’oie ; le loup et le renard ; le bonheur de Jean ; les six qui viennent à bout de tout ; le corbeau ; les trois plumes ; le pauvre et le riche ; le roi de la montagne d’or ; l’astucieuse fille du paysan ; le pauvre garçon meunier et la petite chatte ; l’eau de vie ; l’esprit dans la bouteille ; un juif dans les épines ; peau d’ours ; les malins ; les deux compagnons ; les sept souabes ; la  lumière bleue ; le roitelet et l’ours ; les trois frères ; le sage petit tailleur ; la vieille dans la forêt ; le diable et sa grand-mère ; la salade qui changeait en âne ; un-p’tit-œil, deux-p’tit-œil, trois p’tit-œil ; les souliers usés d’avoir trop dansé ; la belle Catrinelle et Pif Paf le lutin ; la fiancée blanche et la fiancée noire ; le poêle en fonte ; les quatre frères adroits ; le mont Simeli ; Jean-de-Fer ; le petit âne ; la gardeuse d’oies à la fontaine ; la Rave ; Blanche-Neige et Rougerose ; le cercueil de verre ; le griffon ; la maison du bois ; le tambour ; la chouette ; l’Ondine dans l’étang ; le lièvre de mer ; le maître filou ; la vraie fiancée ; la tombe ; les fidèles animaux ; le lièvre et le hérisson ; demoiselle Maline.

 

Jacob et Wilhelm GRIMM sont deux écrivains et érudits, nés à Hanau, Jacob le 4 janvier 1785 pour Jacob et le 24 février 1786 pour Wilhelm. Ils font leurs études à l'université de Marbourg. Jacob comme philologue, s'intéresse à la littérature médiévale et à la linguistique et Wilhelm comme critique littéraire. Ils travaillent dans la diplomatie et dans diverses bibliothèques à Kassel. En 1830, les deux frères sont engagés à l'université de Göttingen. Wilhelm en tant que bibliothécaire et Jacob comme chargé de cours en droit ancien, en histoire de la littérature et en philosophie. Ils quittent l'université pour des motifs politiques et reviennent à Kassel en 1837. Quelques années plus tard, Frédéric-Guillaume IV de Prusse les invite à s'installer à Berlin, ce qu'ils font dès 1841. Devenus professeurs dans son université, ils demeurent à Berlin jusqu'à la fin de leur vie. Wilhelm meurt le 16 décembre 1859 et Jacob le 20 septembre 1863.

L'œuvre scientifique majeure de Jacob Grimm est sa Deutsche Grammatik (Grammaire allemande, 1819-1837), qui est généralement considérée comme le fondement de la philologie allemande. Dans la deuxième édition, parue en 1822, Grimm expose sa loi sur le changement et le déplacement des sons, loi qui contribua à la reconstitution des langues mortes. Il écrivit également Über d'en altdeutschen Meistergesang (Poésie des maîtres chanteurs, 1811), Deutsche Mythologie (Mythologie allemande, 1835) ainsi qu'une Geschichte der deutschen Sprache (Histoire de la langue allemande, 1848). Au nombre des publications de son frère Wilhelm Grimm se trouvent plusieurs livres ayant pour thème la littérature et les traditions populaires allemandes, parmi lesquels les Altdänische Heldenlieder (Anciens chants héroïques danois, 1811), Die deutschen Heldensage (les Légendes héroïques de l'ancienne Germanie, 1829), Roland slied (la Chanson de Roland, 1838) et Altdeutsche Gespräche (Ancien dialecte allemand, 1851).

 

Les frères Grimm s'intéressent également aux contes populaires allemands. Après les avoir réunis à partir de différentes sources, ils les publient en deux volumes sous le titre de Kinder- und Hausmärchen, (Contes pour les enfants et les parents, 1812-1829). Une nouvelle édition paraît en 1857 ; elle contient des histoires supplémentaires et devint le fameux livre intitulé Contes de Grimm. Les frères Grimm travaillent ensemble sur nombre d'autres ouvrages; ils publient notamment en 1852 le premier volume du monumental et classique Deutsches Wörterbuch (Dictionnaire allemand), qui est achevé par d'autres érudits en 1958.