Err

Les dessins au roseau Vincent van Gogh Fritz Erpel monographie

(Code: DESSINSROSEAUVANGOGH)
55,00 EUR
Ajouter au Panier
Les dessins au roseau Vincent van Gogh Fritz Erpel monographie

TITRE : Vincent van Gogh Les dessins au roseau

AUTEUR(S) : Fritz Erpel

ÉDITEUR : Schirmer / Mosel

ANNÉE : 1990

FORMAT : oblong 27 cm x 25,5 cm

NOMBRE DE TOMES : 1

NOMBRE DE PAGES : 184

ILLUSTRATIONS : oui, 60 planches couleurs ; 126 illustrations

RELIURE : cartonnée couleur (marron clair), tranchefile

JAQUETTE : oui, illustrée

SIGNET : non

RHODOÏD : non

ÉTAT : bon état, petites marques sur la jaquette, propre et solide

THÈMES : art, dessins, monographie, catalogue raisonné

 

SUR LE LIVRE

 

« Qu’est-ce que dessiner ? Comment aboutir à un résultat ?

Il faut passer au travers d’un mur de fer invisible qui semble se dresser entre ce que vous sentez et ce dont vous êtes capable ».

Tout au long de sa vie, Vincent van Gogh (1853-1890) considéra le dessin comme un combat douloureux. En perpétuelle lutte avec la nature et les motifs, avec la technique picturale et les couleurs, mais aussi avec sa perception et son imagination, il réalisa des œuvres qui renferment toute la force du génie. À Etten, en 1881, il avait déjà commencé à dessiner avec des roseaux « taillés comme des plumes d’oies ». À partir de 1888, une fois installé en Provence, il veut « arriver à un dessin plus volontaire et plus exagéré ».

Parti à la recherche d’un Japon imaginaire, c’est sous l’ardeur du soleil méridional qu’il s’appropriera en l’espace de quelques mois une technique rappelant effectivement la tradition graphique extrême-orientale. Ainsi virent le jour plus de cent dessins dont le tracé, les nuances et l’expressivité fascinent ; le roseau taillé et l’encre sépia auxquels s’ajoutent souvent le crayon, la craie ou l’aquarelle, en constituent les éléments de base.

Des vues d’Arles et des environs,paysages divers et détails de nature, ainsi que des esquisses servant d’études à des peintures ultérieures, sont rassemblés ici en un corpus unique présenté à l’occasion du centenaire de la mort du peintre.

Soixante planches, complétées par un catalogue répertoriant 126 dessins des années 1881 à 1890, permettent de se plonger dans l’univers artistique de l’artiste et de mieux saisir les propos d’Émile Bernard : « ses dessins !... ils sont une tentative hardie de la traduction de la couleur.  Par des barres, des points, des lignes, dirigés dans le sens le plus expressif de la forme, ils rendent avec une singulière vigueur l’ardent vision que son imagination dégageait des spectacles ».

 

L’ouvrage est divisé en 3 parties

 

1 –introduction de l’auteur

2 – planches

3 -catalogue