Err

Les nouveaux forts La position fortifiée de Liège La Belgique sous les armes WWI

(Code: T4POSITIONFORTIFIEEDELIEGE)
20,00 EUR
Ajouter au Panier
Les nouveaux forts La position fortifiée de Liège La Belgique sous les armes WWI

TITRE : La position fortifiée de Liège :les nouveaux forts (Aubin-Neufchâteau ; Battice ; Eben-Emael ; Tancrémont)

AUTEUR(S) :  E. Coenen et F. Vernier

ÉDITEUR : Uitgeverij De Krijger

COLLECTION : La Belgique sous les armes

ANNÉE : 2001

FORMAT : 17 cm x 24 cm

NOMBRE DE TOMES : 1

NOMBRE DE PAGES : 204

ILLUSTRATIONS : oui, en noir (photographies, cartes, croquis) in et hors-texte, un cahier central de photographies couleurs

RELIURE : broché, couverture souple illustrée couleurs

JAQUETTE : sans

SIGNET : sans

RHODOÏD : non

PARTICULARITÉS : Tome 4

ÉTAT : bon état, propre et solide

THÈMES : militaria, première guerre mondiale 1914-1918, WWI, Belgique, fortifications

 

 

SUR LE LIVRE

 

Ce 4ème tome est consacré à l’étude de la Position fortifiée de Liège et qui pourrait être considéré par certains comme l’apogée de la fortification belge : les forts d’Eben-Emael, de Battice, de Tancrémont et d’Aubin-Neufchâteau. Ils sont les dignes descendants des ouvrages militaires édifiés par le général Brialmont. Construits dans les années 1930 selon une conception différente de la Ligne Maginot, ils n’ont pas à rougir devant les ouvrages français. Attaqués dès le 10 mai 1940, ils connurent des gloires diverses.

 

Ce n° spécial de la « Belgique sous les armes » comporte de nombreux documents inédits et une source de renseignements peu connus.

 

Les grandes parties de travail sont 

 

La genèse des forts, depuis les conclusions des réunions de la Commission d’Étude du Système Fortificatif du Pays jusqu’au 10 mai 1940 et l’invasion.

La description des éléments constitutifs de la fortification. Les différentes pièces d’artillerie et leurs munitions sont étudiées tandis que les différents cuirassements sont passés sous la loupe. Une étude comparative des épaisseurs et poids en fonction du degré de résistance du fort est proposée. Tous les éléments nécessaires à la vie souterraine terminent ce chapitre.

La 3ème et dernière partie décrit chaque fort depuis les avant-projets jusqu’aux plans de chaque bloc de combat. Les forts non construits sont aussi abordés, leurs plans sont aussi joints à la publication.

 

DISPONIBLE DANS LA MÊME COLLECTION

Les forts de la Meuse modernisés

Pontisse – Barcon – Evegnée – Fléron – Chaudfontaine – Embourg - Boncelles – Flémalle