Molière Jean-Baptiste Poquelin éditions Hachette 1976 collection Génies et Réalités littératur

(Code: MOLI0818)
10,00 EUR
En Stock
Ajouter au Panier
Molière Jean-Baptiste Poquelin éditions Hachette 1976 collection Génies et Réalités littératur
"

TITRE : Jean-Baptiste Poquelin dit Molière



AUTEUR(S) : Collectif d'auteurs


ÉDITEUR : Éditions Hachette


COLLECTION : Génies et Réalités


ANNÉE : 1976



FORMAT : 16 cm x 24 cm


NOMBRE DE TOMES : 1


NOMBRE DE PAGES : 253 + table des illustrations



ILLUSTRATIONS : oui, en noir in et hors texte, en couleurs, reproductions de documents, photographies



RELIURE : reliure éditeur skyvertex de couleur bleu foncé, premier plat et dos décorés de motifs floraux, dos lisse, tranchefile


JAQUETTE : oui illustrée couleurs


SIGNET : oui


RHODOÏD : oui



ÉTAT : bel état



THÈMES : biographie, livre illustré, littérature, théâtre, ancien régime



Jean-Baptiste Poquelin, dit Molière, né à Paris, baptisé le 15 janvier 1622 en l'église Saint-Eustache, et mort le 17 février 1673 à Paris, est un dramaturge auteur de comédies, mais aussi un comédien et chef de troupe de théâtre français qui s'est illustré au début du règne de Louis XIV.



Issu d'une famille de la riche bourgeoisie marchande parisienne (son père tient une boutique de tapissier qui vend mobilier, tissus et tapisseries à la haute bourgeoisie et à la riche aristocratie et il détient depuis 1631 la charge prestigieuse de « tapissier valet de chambre du Roi »), Jean-Baptiste Poquelin se consacre au théâtre à 21 ans après la rencontre de Madeleine et Joseph Béjart avec qui il fonde « l'Illustre Théâtre » ; il prend alors le pseudonyme de Molière. Après la faillite de la troupe, il quitte Paris avec eux et parcourt les provinces de l'ouest puis du sud de la France de 1646 à 1658 en écrivant ses premières petites comédies (Le Docteur amoureux, Le Médecin volant) puis ses premières comédies en cinq actes et en vers (L'Étourdi, créée à Lyon en 1655, et Le Dépit amoureux à Béziers à la fin de 1656).



De retour à Paris en 1658, il obtient la protection du frère du roi : sa troupe prend le nom de « Troupe de Monsieur » et représente ses deux premières comédies, des comédies de Scarron et de Thomas Corneille et des tragédies de Pierre Corneille (en particulier Nicomède et Cinna), de Rotrou et de Tristan L'Hermite. Sa carrière d'auteur dramatique commence vraiment avec Les Précieuses ridicules, pièce qui remporte un grand succès en novembre 1659. Soutenu par le roi Louis XIV, marié avec la jeune comédienne Armande Béjart et jouissant d'une solide santé malgré sa fin brutale, Molière affronte les cabales et continue à jouer et à diriger sa troupe — devenue « Troupe du Roy » — tout en écrivant des comédies de genres variés : certaines proches de la farce comme Le médecin malgré lui (1666) ou Les Fourberies de Scapin (1671), d'autres plus psychologiques comme L'École des femmes (1662) ou L'Avare (1668), ainsi que des comédies-ballets comme Le Bourgeois gentilhomme en 1670 (avec Lully) ou Le malade imaginaire (avec Marc-Antoine Charpentier) en 1673, et des pièces plus élaborées approfondissant caractère et étude sociale, en vers comme Le Misanthrope (1665), Tartuffe (1664-1669), Les Femmes savantes (1672), ou en prose comme Dom Juan (1665).



Peintre des mœurs de son temps, surtout de la bourgeoisie dont il dénonce les travers (prétention nobiliaire, place des femmes, mariage d'intérêt…), Molière a créé en même temps des personnages individualisés emblématiques et approfondis dont la liste est longue : Monsieur Jourdain, Harpagon, Alceste et Célimène, Tartuffe et Orgon, Dom Juan et son valet Sganarelle, Argan le malade imaginaire…



Contrairement à la presque totalité des auteurs de comédie de son temps, l'invention dramatique de Molière s'appuie peu sur l'imitation de modèles antiques ou étrangers (italiens et espagnols) : après avoir commencé à adapter les Italiens (L'Étourdi, Le Dépit amoureux et Dom Garcie de Navarre) auxquels il reviendra de loin en loin (Le Festin de pierre en 1665, publié après sa mort sous le nom de Dom Juan, puis Les Fourberies de Scapin en 1671), il se tournera seulement à deux reprises la même année (1668) vers le théâtre latin de Plaute (L'Avare et Amphitryon). Pour le reste, il construit des intrigues originales en combinant divers schémas narratifs puisés ici et là, notamment dans le Décaméron de Boccace, les nouvelles de Straparole ou de Scarron et les fabliaux… Cette conception originale de la création dramatique (seulement pratiquée jusqu'alors par les comédiens italiens dell'arte) explique que, dans un mémoire secret destiné à Colbert afin de dresser la première liste de gratifications aux gens de lettres du règne de Louis XIV, Jean Chapelain, qui fut le plus influent des critiques du temps (avant Boileau), ait pu présenter Molière de la manière suivante: « MOLIÈRE. Il a connu le caractère du comique et l’exécute naturellement. L’invention de ses meilleures pièces est inventée [sic], mais judicieusement. Sa morale est bonne et il n’a qu’à se garder de la scurrilité [bouffonnerie]. ». De ce fait, son œuvre écrite sur près de vingt années (1655-1673) se révèle d'une très grande variété et se montre en même temps sous-tendue par une maîtrise efficace du jeu scénique et du texte de théâtre révélant l'homme de scène qu'il était avant tout et qui a continué à jouer malgré la maladie jusqu'à son dernier jour survenu à l'âge de 51 ans, le 17 février 1673.



Molière demeure depuis le 17ème  siècle le plus joué et le plus lu des auteurs de comédies de la littérature française, chaque époque trouvant en lui des thématiques modernes. Il constitue aussi un des piliers de l'enseignement littéraire en France. Signe de sa place emblématique dans la langue française, celle-ci est parfois désignée « la langue de Molière », tout comme l'anglais est « la langue de Shakespeare ».



Source Wikipédia




Au sommaire



1 – la vie de Molière par Georges Bordonove


2 – Molière et le théâtre par Jacques Chabannes


3 – Molière et Louis XIV par Georges Mongrédien


4 – la leçon du Misanthrope par Pierre-Aimé Touchard


5 – la Comédie humaine de Molière par Jean Le Marchand


6 – mes rencontres avec Molière par Jean-Louis Barrault


7 – Molière notre contemporain par Matthieu Galey




VOIR DANS MES ANNONCES EN COURS OU À VENIR D'AUTRES OUVRAGES CHEZ LE MÊME ÉDITEUR DANS LA MÊME COLLETION























































































































































































































Écrivain



Balzac



Écrivain



Camus



Écrivain



Hemingway



Écrivain



Malraux



Écrivain



Molière



Écrivain



Rimbaud



Écrivain



Shakespeare



Écrivain



Tolstoï



Écrivain



Voltaire (vendu)








Étude historique



Athènes au temps de Périclès



Étude historique



Florence au temps de Laurent le Magnifique



Étude historique



La France au temps de Louis XIV



Étude historique



La France au temps des mammouths



Étude historique



Le Sud au temps de Scarlett



Étude historique



L'Espagne au temps de Philippe II



Étude historique



L'Italie au temps de Stendhal



Étude historique



Rome au temps d'Auguste



Étude historique



Venise au temps des galères



Étude historique



Vienne au temps de François Joseph








Musicien



Bach



Musicien



Beethoven



Musicien



Berlioz



Musicien



Chopin



Musicien



Debussy



Musicien



Liszt



Musicien



Mozart



Musicien



Wagner








Peintre



Cézanne



Peintre



Gaugain



Peintre



Goya



Peintre



Léonard de Vinci



Peintre



Michel Ange



Peintre



Rembrandt



Peintre



Renoir



Peintre



Toulouse Lautrec



Peintre



Van Gogh








Personnage historique



Alexandre le grand



Personnage historique



Clemenceau (vendu)



Personnage historique



Cortez



Personnage historique



François 1er



Personnage historique



Jésus



Personnage historique



Jules César



Personnage historique



Mazarin



Personnage historique



Napoléon



Personnage historique



Talleyrand








Sciences



Einstein



Sciences



Teilhard de Chardin







06/08/2014

"