Napoléon III Pierre Milza co-édition Perrin Le Club biographie second empire histoire du 19ème si

(Code: NAPO0792)

Envoyer à un ami
13,00 EUR
En Stock
Ajouter au Panier
Napoléon III Pierre Milza co-édition Perrin Le Club biographie second empire histoire du 19ème si

TITRE : Napoléon III


AUTEUR(S) : Pierre Milza


ÉDITEUR : Éditions Perrin – Le Grand Livre du Mois


ANNÉE : 2010


FORMAT : 15 cm x 24 cm


NOMBRE DE TOMES : 1


NOMBRE DE PAGES : 706


ILLUSTRATIONS : oui, cahier central d’illustrations en noir et en couleurs hors texte, cartes  


RELIURE : broché, couverture souple illustrée couleurs


JAQUETTE : non


SIGNET : non


RHODOÏD : non


ÉTAT : bel état


THÈMES : histoire, biographie, second empire, 19ème siècle


SUR LE LIVRE


Présentation de l’éditeur


Parlez de Napoléon III et aussitôt une avalanche de clichés survient : le démagogue, le populiste, Napoléon le petit, l'homme du coup d'Etat et des chemins de fer, le prince de la fête impériale et le vaincu de Sedan. Il incarne le XIXe siècle français aussi puissamment que Louis XIV le Grand Siècle.


Pierre Milza a nettoyé ces visions convenues pour partir à la recherche d'un Napoléon III tel qu'en lui-même. Adoptant la démarche qui lui avait valu le succès du public pour ses biographies de Mussolini et de Verdi, Milza a enquêté sur la jeunesse, la formation intellectuelle et les exils de Louis Napoléon Bonaparte ; il s'est intéressé à ses livres comme à ses amitiés italiennes ou anglaises, à ce mélange si original de césarisme, d'audace individuelle et de légende napoléonienne qui envoûte à nouveau les Français de 1848. En expert des parties politiques et des relations internationales, il démonte les mécanismes du bonapartisme et de l'idéologie impériale ; il rend à la politique étrangère de l'empereur sa place majeure en Europe et dans le monde, y compris dans le rayonnement d'un Paris, capitale des artistes et des intellectuels de la planète.


Sans jamais statufier son héros, ni l'instrumentaliser, Pierre Milza réussit à restituer toutes les facettes du personnage et à trouver la cohérence d'un grand homme.


SUR L’AUTEUR


Pierre MILZA, né le 16 avril 1932 à Paris, est un historien français. Il est professeur émérite des Universités à l’Institut d’études politiques de Paris et membre du conseil scientifique de l'Institut François Mitterrand.


Agrégé d'histoire, Docteur ès lettres, Pierre MILZA est un spécialiste de l’Italie contemporaine et plus précisément du fascisme. Professeur émérite des universités à l’Institut d’Études Politiques de Paris,


Jusqu’en 2000, Pierre MILZA a été directeur du Centre d’Histoire de l’Europe au 20ème  siècle (CHEVS) à la Fondation nationale des sciences politiques. Il a aussi enseigné une année à l'l’Institut Universitaire de Hautes Études Internationales (IUHEI) de l'université de Genève1.


Pierre MILZA est directeur de la Revue d'histoire moderne et contemporaine. Il a dirigé le centre d'histoire de Sciences Po et présidé le Comité franco-italien d’études historiques et le centre d'étude et de documentation sur l'émigration italienne (CEDEI).


Il est l’auteur de nombreux ouvrages sur l’histoire de l’Italie, du fascisme, des relations internationales et de la France aux 19ème  et 20ème  siècles. Par ailleurs, il est l’auteur de manuels de la collection Initial chez Hatier, en collaboration avec Serge Berstein.


Dernières publications : Mussolini, Fayard, 1999 (Prix Guizot, Grand Prix de la Société des gens de Lettres, Grand Prix du Collège de France, Prix Perret de l’Académie de Sciences morales et politiques) ; Verdi et son temps, Perrin 2001 (Prix Pierre Lafue) ; L’Europe en chemise noire, Fayard, 2003 ; Napoléon III, Perrin, 2005 (Prix des Ambassadeurs, Prix de la biographie de l’hebdomadaire Le Point). Histoire de l’Italie, des origines à nos jours, Fayard 2005 (Prix Joseph du Teil de l’Académie des sciences morales et politiques), Voltaire, Perrin 2007, L'année terrible, la guerre franco-prussienne, septembre 1870 - mars 1871, 2 la commune, Perrin 2010, Les derniers jours de Mussolini, Fayard 2011.


Il est l'un des initiateurs de la pétition Liberté pour l'histoire.


SUR NAPOLÉON III


Charles Louis Napoléon Bonaparte, dit Louis-Napoléon Bonaparte puis Napoléon III, est né à Paris, le 20 avril 1808 et mort à Chislehurst au Royaume-Uni, le 9 janvier 1873. Il est le premier président de la République française, élu le 10 décembre 1848 au suffrage universel masculin, avant d'être proclamé empereur des Français le 2 décembre 1852 sous le nom de Napoléon III.


Troisième fils de Louis Bonaparte, roi de Hollande, et d'Hortense de Beauharnais, il naît prince français et prince de Hollande : neveu de l'empereur Napoléon Ier il est à la fois neveu et petit-fils de l'impératrice Joséphine (sa grand-mère maternelle). Exilé après la chute de l'Empire, conspirateur avec son frère aîné pour l'unité italienne, il devient héritier présomptif du trône impérial après les morts successives de son frère aîné Napoléon Louis en 1831, et du duc de Reichstadt (Napoléon II, roi de Rome) en 1832.


Ses premières tentatives de coup d'État, mal préparées (Boulogne, Strasbourg), échouent. Il est condamné à l'emprisonnement au Fort de Ham. Mais il profite des suites de la Révolution française de 1848 pour se faire élire représentant du peuple puis président de la République. Son coup d'État du 2 décembre 1851 met fin à la Deuxième République, et lui permet l'année suivante de restaurer l'empire à son profit. Face à l'opposition des républicains, des libéraux de Thiers, de certains monarchistes et des catholiques (après l'unité Italienne), il donne à son pouvoir un caractère autoritaire qui s'atténue après 1859 pour laisser place, progressivement, à un « empire libéral ».


La philosophie politique qu'il met en place, et qu'il a présentée dans ses Idées napoléoniennes et dans L'Extinction du Paupérisme (1844), est une synthèse d'un bonapartisme mêlé à du romantisme, du libéralisme autoritaire, et du socialisme utopique. Le règne de cet admirateur de la modernité britannique est marqué par un développement industriel, économique et financier sensible, portée par une forte croissance mondiale qu'illustre la transformation de Paris sous l'autorité du préfet Haussmann.


Sa politique extérieure vise à restaurer la puissance française en Europe et dans le monde. Il rompt l'isolement diplomatique voulu au Congrès de Vienne par trois puissances de la Sainte Alliance : son entente avec la Grande-Bretagne lors de la Guerre de Crimée contre la Russie, son soutien aux mouvements nationaux en particulier lors de l'unité italienne contre l'Empire d'Autriche, et ses diverses opérations outre-mer parfois en coalition avec la Grande-Bretagne permettent l'agrandissement du territoire (Nice, Savoie) ainsi qu'une expansion coloniale et commerciale. Elle provoque cependant l'hostilité de la Prusse et subit un échec au Mexique.


La fin de son régime est scellée à l'issue du piège de la Dépêche d'Ems et de la bataille de Sedan, le 2 septembre 1870, lors de la guerre franco-prussienne. Le 4 septembre 1870, la République est proclamée. Napoléon III part en exil en Angleterre, où il meurt en janvier 1873.


La vive hostilité de l'écrivain Victor Hugo à Napoléon III, exprimée dans sa littérature et ses correspondances, les multiples pamphlets et ouvrages critiques de divers auteurs (Henri Rochefort, Maurice Joly, etc.) et les articles d'une partie de la presse politique contemporaine (Le Siècle, L'Opinion nationale) participent à ce que de nombreux historiens qualifient de « légende noire » autour de Napoléon III et du Second Empire.


L'œuvre économique et sociale du Second Empire est mise en valeur par l'historiographie officielle dès le début du 20ème  siècle, mais la révision du jugement historique porté sur Napoléon III lui-même est plus lente. Après la Seconde Guerre mondiale, des travaux des historiens, notamment ceux effectués par Adrien Dansette et Louis Girard, vont dans le sens d'une réhabilitation de Napoléon III marquent une nette rupture historiographique dans la perception de celui qui est le dernier monarque français.


  



 



 



 



 



 



 


 


 


27/07/2014