Err

Picasso sculpteur catalogue d'exposition Centre Georges Pompidou

(Code: PICASSOSCULPTEURCATALOGUEGEORGESPOMPIDOU)
75,00 EUR
Ajouter au Panier
Picasso sculpteur catalogue d'exposition Centre Georges Pompidou

TITRE : Picasso sculpteur

AUTEUR(S) : Werner Spies

ÉDITEUR : Éditions du Centre Pompidou

ANNÉE : 2000

FORMAT : 24 cm x 32 cm

NOMBRE DE TOMES : 1

NOMBRE DE PAGES : 443

ILLUSTRATIONS : oui, riche et abondante iconographie en noir et en couleurs, in et hors-texte, photographies, dessins

RELIURE : broché couverture souple illustrée couleurs

JAQUETTE : non

SIGNET : non

RHODOÏD : non

ÉTAT : bel état

THÈMES : livres illustrés, arts,sculpture, catalogue raisonné, expositions

 

SUR LE LIVRE

 

Catalogue raisonné des sculptures établi en collaboration avec Christine Piot.

 

L’exposition Picasso sculpteur, a été présenté au Centre National d’Art et de Culture Georges Pompidou du 7 juin au 25 septembre 2000 en collaboration avec le Musée Picasso de Paris.

 

Picasso Sculpteur est la première rétrospective jamais réalisée en France de l’œuvre sculpté de Pablo Picasso.

 

PRÉSENTATION DE L’EXPOSITION

 

L’exposition qui rassemble près de 300 œuvres provenant de collections publiques - Musée Picasso, Museum of Modern Art de New York ou Centre Pompidou - et de collections particulières, propose dans une présentation chronologique et linéaire, une sélection des travaux sculptés parmi les plus importants. Elle se développe sur une surface d’environ 2000m2 et ne présente volontairement que des sculptures afin de mieux dévoiler le caractère unique de l’œuvre.

 

Pablo Picasso a commencé à réaliser ses premiers bois en 1906 lors de son séjour à Gosol. Durant la période située entre 1909 et 1915, ses recherches en peinture le conduisent à expérimenter sur l’objet en trois dimensions. La sculpture et la peinture se trouvent plus étroitement liées dans le travail de l’artiste. Ainsi, la sculpture Tête de femme (Fernande), 1909, met en place un nouveau traitement des volumes, des formes et une nouvelle façon de soigner les différents plans. La Guitare en 1912 marque, elle, un tournant dans la sculpture moderne. En effet, Picasso réalise la première sculpture d’assemblage faite de carton découpé, papier collé, toile, ficelle, huile et traits de crayons. La seule sculpture ronde-bosse de ces années-là sera le Verre d’absinthe de 1914, au modelage complètement plastique.

 

L’utilisation du métal joue un rôle important dans l’œuvre sculpté de Picasso à partir de 1927-1930, lors de sa collaboration avec Julio Gonzàlez dans l’atelier de ce dernier. Elle est à l’origine d’une nouvelle morphologie, d’une sculpture dite« transparente ». La sculpture apparaît pendant cette période de collaboration comme le résultat d’un véritable « dessin dans l’espace ».

 

À partir de 1930, Pablo Picasso s’installe à Boisgeloup, près de Gisors (Eure), où sa production est prolixe, avec toute une série de travaux réalisés en plâtre. Les vastes espaces du Château de Boisgeloup permettent à Picasso de concevoir à grande échelle. La Grande Statue est la première de toutes. Cette période restera marquée par la série des quatre Têtes de Femmes en ronde bosse complètement surdimensionnées. C'est aussi le lieu où il réalise des sculptures d’animaux telles que le Coq ou encore Tête de taureau.

Ce désir de grands formats se poursuit dans les années quarante lorsque Picasso s’installe dans son atelier de la rue des Grands-Augustins à Paris. L’homme au mouton, 1941, est une des créations les plus surprenantes de cette période. Il s’agit d’une représentation en grand format, entièrement modelée, mais le traitement du sujet reste relativement traditionaliste.

 

Dans les années cinquante suit toute une production de sculptures dites «encyclopédiques », sculptures où l’intérêt de Picasso pour les matières elles-mêmes n’est pas essentiel. Sans pour autant laisser de côté ses techniques précédentes, l’artiste va parfois plus loin dans l’exécution de l’œuvre en allant jusqu’à peindre le matériau. La femme à la poussette et Petite fille sautant à la corde sont des exemples de sculptures où l’affection de Picasso pour l’assemblage se manifeste très largement.

 

Dans les années soixante, Pablo Picasso s’adonne à la tôle pliée avec toujours ce désir de réaliser des œuvres monumentales. Après avoir fait ses maquettes sur papier, Picasso délègue aux artisans la réalisation en tôle de l’œuvre. Il développe ainsi pour une œuvre toute une série de possibilités, de variations. La chaise de 1961 en est un exemple.

Ces sculptures de tôle font partie des œuvres les plus grandioses de la fin de sa vie. Picasso travaille la notion de surface, - ce qui ne constitue pas en soi une orientation nouvelle - donnant comme résultat la sculpture monumentale de vingt mètres de haut en acier, réalisée pour la place du Civic Center de Chicago.

 

Une telle exposition, réalisée en collaboration avec le Musée Picasso de Paris, est exceptionnelle puisqu’on la verra uniquement à Paris ; elle vient rendre hommage à la figure protéiforme de l’artiste le plus inventif du siècle.

 

D'après le dossier de presse