Err

Pléiade Féodor Dostoïevski Les Démons Les Pauvres Gens Russie

(Code: PLEIADEDOSTOIEVSKIDEMONS)
30,00 EUR
Ajouter au Panier
Pléiade Féodor Dostoïevski Les Démons Les Pauvres Gens Russie

TITRE : Les démons – Les pauvres gens

AUTEUR(S) : Féodor Dostoïevski

ÉDITEUR : Gallimard NRF

COLLECTION :Bibliothèque de la Pléiade, n° 111 de la collection

ANNÉE : 1966

FORMAT : 11 cm x 18 cm

NOMBRE DE TOMES : 1

NOMBRE DE PAGES : XXXI + 1349

ILLUSTRATIONS : sans

RELIURE : pleine peau, tranche supérieure de couleur grise

JAQUETTE : oui

SIGNET : oui

RHODOÏD : oui

ÉTAT : bel état, ouvrage solide pouvant être manipulé sans crainte

PARTICULARITÉ(S) :cartonnage d’emboitage

THÈMES : littérature russe, collection littéraire, roman

 

SUR LE LIVRE 

 

Disciple de l’« école gogolienne » du roman social, Fiodor Dostoïevski (1821-1881) paie d’une condamnation à mort, commuée en dix ans de bagne et d’exil en Sibérie, une adhésion passagère au socialisme athée. L’univers carcéral lui révèle l’irréductibilité du « moi » humain à la raison : ce sera le thème des "Mémoires d’un souterrain", qui annoncent la série des grands romans, "Crime et Châtiment", "L’Idiot", "Les Démons", "L’Adolescent", "Les Frères Karamazov", vaste fresque d’une Russie où la dislocation de la société traditionnelle remet en cause les bases mêmes de la morale, et où la toute-puissance du mal pose avec acuité le problème de l’existence de Dieu. (M.A.)

 

Introduction de Pierre Pascal ; la gestation des Démons, chronologie et note bibliographique par Sylvie Luneau

 

« Les Démons » de Dostoïevski, dont certaines éditions françaises ont pour titre « Les Possédés », est, selon Pierre Pascal, «le roman le plus dostoïevskien de Dostoïevski, au sens inquiétant du terme».

Dans l'introduction qu'il a consacrée aux « Démons », Pierre Pascal dit encore : «Ce livre s'insère profondément dans la pensée de son auteur. Il reflète l'épouvante de Dostoïevski devant l'avenir de la Russie. Il est plein comme toujours d'actualité et d'autobiographie. Nous pouvons d'autant mieux nous en rendre compte que nous en connaissons parfaitement la genèse grâce aux matériaux conservés dans les Carnets.» On trouvera ces volumineux Carnets à la suite du roman. Le présent volume enfin se clôt par un roman épistolaire de Dostoïevski : « Les Pauvres Gens ».

 

Le volume contient

 

Les Démons - Carnets des Démons - Les Pauvres Gens.