Err

Sartre oeuvres complètes illustrées par Walter Spitzer

(Code: SARTREOEUVRESCOMPLE)
200,00 EUR
Ajouter au Panier
Sartre oeuvres complètes illustrées par Walter Spitzer

TITRE : Œuvres romanesques

AUTEUR(S) : Jean-Paul Sartre

ÉDITEUR : éditions Lidis ; ImprimerieNationale

ANNÉE : 1964-1965

FORMAT : 22 cm x 28 cm 

NOMBRE DE TOMES : 5

NOMBRE DE PAGES voir détail ci-dessous

ILLUSTRATIONS : oui, lithographies originales couleurs protégées par serpente de Walter Spitzer

RELIURE : cousu sous jaquette rempliée,chemise cartonnée et emboitage

JAQUETTE : oui

SIGNET : non

RHODOÏD : oui

PARTICULARITÉS : complet de ses 5 volumes, sur vélin filigrané à la signature de Jean-Paul Sartre numéroté de 1001 à 5000(exemplaire n° 1639)

ÉTAT : les ouvrages sont en bon état(non coupé), les emboitages sont en état d’usage, les chemises cartonnées également voir détail ci-dessous)

THÈMES : livres illustrés, édition numérotée, littérature, roman

 

LES TRACES BLANCHES SUR LES PHOTOGRAPHIES PEUVENT ÊTRE DUESÀ LA LUMIÈRE ET/OU AU FLASH

 

 DÉTAILS DES LIVRES

 



TOME 1 : LA NAUSÉE

 231 pages.Coupures des 2 mors supérieurs de la chemise cartonnée sur 7 cm.








TOME 2 : LE MUR

210 pages. Coupures des 2 mors supérieurs de la chemise cartonnée sur 2 cm.


 

TOME 3 : L’ÂGE DE RAISON

383 pages.Petits frottement sur le dos de la chemise cartonnée et coupures au niveau des mors. Du chapitre I à XVIII. 1er volet « des chemins de la liberté ».


 

TOME 4 : LE SURSIS

438 pages.Coupures sur 3 mors de la chemise cartonnée, frottements sur le dos de la chemise cartonnée. 2ème volet « des chemins de la liberté ».


 

TOME 5 : LA MORT DANS L’ÂME

369 pages. Coupures sur les mors de la chemise cartonnée, frottements sur le dos de la chemise cartonnée. 3ème volet « des chemins de la liberté ».


 

 

SUR L’ILLUSTRATEUR

Walter SPITSER (né en 1927) est un peintre et sculpteur universellement reconnu. Il a aussi illustré les œuvres de Joseph Kessel, Jean-Paul Sartre, Henri de Montherlant, André Malraux et Nikos Kazandzakis. Déporté à l’âge de 16 ans, il a consacré une partie de son œuvre sculptée et peinte à témoigner : ainsi, il a réalisé, entre autres, le monument commémoratif de la rafle du Vel d’Hiv inauguré en juillet 1994 à Paris. Il est aussi l’auteur d’un bronze à la cire exposé au musée de Buchenwald et représentant un déporté dit « Musulman».(extrait de www.guysen.com)

 

SUR L’AUTEUR

Jean-Paul Charles Aymard Sartre (21 juin 1905- 15 avril 1980 ) est un écrivain et philosophe français, représentant du courant existentialiste, dont l'œuvre et la personnalité ont marqué la vie intellectuelle et politique de la France de 1945 à la fin des années 1970.

Écrivain prolifique, fondateur et directeur de la revue Les Temps modernes (1945), il est connu aussi bien pour son œuvre philosophique et littéraire qu'en raison de ses engagements politiques, d'abord en liaison avec le Parti communiste, puis avec des courants gauchistes, au sens léniniste du terme, plus particulièrement maoïstes, dans les années 1970.

Son œuvre comporte plusieurs essais et textes philosophiques ayant marqué leur époque,comme « L'Être et le Néant » (1943), le bref « L'existentialisme est un humanisme » (1946) ou « la Critique de la raison dialectique »(1960), mais surtout des textes littéraires contenant des messages philosophiques : nouvelles (Le Mur), romans (la Nausée, les Chemins de la liberté), pièces de théâtre (Les Mouches, Huis clos, La Putain respectueuse, Le Diable et le Bon Dieu, Les Séquestrés d'Altona). Il a publié des études biographiques sur plusieurs créateurs comme Le Tintoret, Mallarmé, Baudelaire, Faulkner ou Jean Genet, ainsi qu'une vaste étude sur Gustave Flaubert, L'Idiot de la famille (1971-1972). Un texte court, mais important est son étude autobiographique, Les Mots, qui évoque les onze premières années de sa vie.

Intransigeant et fidèle à ses idées, il a toujours rejeté tant les honneurs que toute forme de censure ; il a notamment refusé le prix Nobel de littérature en 1964 ;exception notable, il a cependant accepté le titre de docteur honoris causa de l'Université de Jérusalem en 1976. Il refusa de diriger une série d'émissions télévisées qu'on lui proposait, parce qu'on y mettait comme condition la réalisation d'une maquette préalable, et expliqua : « Je n'ai plus l'âge de passer des examens. » Il contribua à la création du journal Libération, allant jusqu'à le vendre lui-même dans les rues pour donner plus de publicité à son lancement.

Il a partagé sa vie avec Simone de Beauvoir, philosophe de l'existentialisme et féministe,avec laquelle il a formé un des couples emblématiques du 20ème siècle.Leurs philosophies, bien que très proches, ne sauraient être confondues, même si les deux auteurs se sont influencés.

D'autres intellectuels ont joué un rôle important à différentes étapes de sa vie : Paul Nizan et Raymond Aron, ses condisciples à l'École normale supérieure ; Maurice Merleau-Ponty et Albert Camus dans les années d'après-guerre, puis Pierre Victor alias Benny Lévy à la fin de sa vie.