Stello Alfred de Vigny éditions d’art Eryx 1953 burins originaux d’Edgar Vieuxblé sur Vélin n

(Code: STEL1207)

Envoyer à un ami
150,00 EUR
En Stock
Ajouter au Panier
Stello Alfred de Vigny éditions d’art Eryx 1953 burins originaux d’Edgar Vieuxblé sur Vélin n

TITRE : Stello texte intégral de l’édition princeps


AUTEUR(S) : Comte Alfred de Vigny de l’Académie Française


ÉDITEUR : à Paris Éditions d’art Eryx


COLLECTION : deuxième ouvrage de la sélection « auteurs et conteurs romantiques » sous la direction d’Henri Neumayer


ANNÉE : 1953


FORMAT : 23 cm x 28 cm


NOMBRE DE TOMES : 1


NOMBRE DE PAGES : 210  


ILLUSTRATIONS : oui, 20 burins originaux de Edgar Vieuxblé (Grand prix de Rome) ; une suite de gravures avec remarques en un état de Vélin, les illustrations sont protégées par serpente, 3 sont en double page


RELIURE : en feuillets non relié, sous jaquette rempliée et chemise cartonnée


JAQUETTE : oui


SIGNET : non


RHODOÏD : non


ÉTAT : bel état, le dos de la chemise cartonnée est insolée


PARTICULARITÉS : tirage limité à 438 exemplaires ; un des 175 exemplaires numéroté de 69 à 243 auxquels il a été ajout une suite avec remarques en un état de Vélin (exemplaire n° 108)


THÈMES : livre illustré, livre ancien, littérature, édition numérotée, roman


SUR LE LIVRE


Vigny, dans Stello, pose et résout pour son propre compte le problème des rapports entre le Poète et la Cité. Selon lui, toute poésie tend à l'affirmation d'une vérité ; toute société repose sur l'acceptation d'un mensonge : le conflit est inévitable entre la création poétique et l'existence collective. Dans ce conflit, le Docteur Noir, qui représente la pensée de l'écrivain comme Stello représente son coeur, prend la défense du génie : "En vérité, je vous le dis, l'individu n'a jamais tort, l'ordre social toujours". Pourtant, il ne tire pas de cet anarchisme théorique des conséquences extrêmes. A son malade, il conseille, non l'égoïsme, mais la réserve. Que Stello ne s'engage pas inconsidérément dans les luttes dégradantes ; qu'il s'assure la liberté et l'indépendance nécessaires à toute réflexion valable ; et que, de sa retraite, il lance aux hommes, en paroles de feu, les vérités fécondes : il aura ainsi accompli sa " mission ".


La détresse du poète


Stello, un jeune homme à l'âme ardente, se sent une vocation de poète. Son ami le Docteur-Noir, qui redoute pour lui les déceptions de la vie, le traite comme un malade et entreprend de le guérir. Il lui conte l'histoire lamentable de Gilbert, puis celle de Chatterton, enfin celle d'André Chénier : ces trois poètes, l'un dans l'Etat monarchique français, le second dans l'Etat constitutionnel anglais, le dernier dans l'Etat révolutionnaire et démocratique ont été semblablement victimes d'un gouvernement qui a redouté leur génie. Stello est indigné par ces exemples ; et le Docteur Noir rédige une ordonnance où il prescrit de "séparer la vie poétique de la vie politique".


TABLE DES MATIÈRES


1 – Stello


2 – Chatterton


3 – André Chénier, une histoire de la Terreur


4 – ordonnance du Docteur noir


5 – effets de la consultation


6 – table des gravures


SUR L’AUTEUR


Alfred Victor Vigny puis comte de Vigny, né le 27 mars 1797 à Loches (Indre-et-Loire), et mort le 17 septembre 1863 à Paris, 8e, est un écrivain, romancier, dramaturge et poète français.


Figure influente du romantisme, il écrit parallèlement à une carrière militaire entamée en 1814 et publie ses premiers poèmes en 1822. Avec la publication de Cinq-Mars en 1826, il contribue au développement du roman historique français. Ses traductions versifiées de Shakespeare s'inscrivent dans le drame romantique, de même que sa pièce Chatterton (1835). Son œuvre se caractérise par un pessimisme fondamental, et une vision désenchantée de la société. Il développe à plusieurs reprises le thème du paria, incarné par le poète, le prophète, le noble, Satan ou bien le soldat. Sa poésie est empreinte d’un stoïcisme hautain, qui s’exprime en vers denses et dépouillés, souvent riches en symboles, annonçant la modernité poétique de Baudelaire, Verlaine et Mallarmé.


  


Alfred de Vigny naît à la fin du 18ème siècle, au sein d’une famille issue de la vieille noblesse militaire. Après une vie de garnison monotone – il passe quinze ans dans l'armée sans combattre–, il fréquente les milieux littéraires parisiens et notamment le cénacle romantique de Victor Hugo. De 1822 à 1838, il écrit des poèmes (Poèmes antiques et modernes), des romans (comme Stello), des drames (comme La Maréchale d’Ancre) et des nouvelles (Servitude et grandeur militaires) qui lui apportent la célébrité. En 1838, après une rupture sentimentale avec Marie Dorval et la mort de sa mère, Alfred de Vigny s'installe pour la première fois au Maine-Giraud, son domaine situé en Charente. Il goûte à la solitude et prend soin de sa femme malade et constamment alitée. De retour à Paris, il se mêle de nouveau à la vie politique et littéraire. Il parvient en 1845 à se faire élire, au bout de la cinquième tentative, à l'Académie française. En revanche, candidat en Charente, il échoue à la députation lors des élections de 1848.


Par la suite, il effectue plusieurs séjours au Maine-Giraud, avec Mme de Vigny pour seule compagnie, mais vit surtout à Paris. Il écrit peu, publie rarement, mais médite et lit beaucoup. Il meurt d’un cancer de l’estomac, après une lente agonie qu’il supporte avec patience et stoïcisme. Son recueil posthume Les Destinées est publié en 1864. Son Journal est révélé en 1867.


LISTE DES ILLUSTRATIONS


1 – les conventionnels


2 – Trianon (manque dans la suite)


3 – Gilbert


4 – Versailles


5 – Vieilles maisons à Londres (en double page)


6 – les laquais


7 – la Tamise


8 – Ketty Bell


9 – mort de Chatterton


10 – la maison Saint-Lazare


11 – le préau Saint-Lazare


12 – appel des condamnés


13 – exactions


14 – audience auprès de l’Incorruptible


15 – dernière exécution


16 – le port Saint-Paul à Paris


17 – hôtel de ville, fin du tyran


18 – le Général Henriot au Carrousel


19 – le vieux Paris, rue Saint-Louis


20 - Pax



Stello Alfred de Vigny éditions d’art Eryx 1953 burins originaux d’Edgar Vieuxblé sur Vélin numéroté littérature romans


22/07/2015