Supplément au dictionnaire Moreri

(Code: MORERISUPP)

Envoyer à un ami
150,00 EUR
Ajouter au Panier
Supplément au dictionnaire Moreri
TITRE : Supplément au grand dictionnaire historique, généalogique, géographique, etc …, de M. Louis Moréri, pour servir à la dernière édition de l’an 1732 et aux précédentesAUTEUR(S) : Louis Moréri, prêtre, docteur en théologie


ÉDITEUR : à Paris chez la veuve Lemercier rue Saint-Jacques, à Saint Ambroise ; chez Jacques Vincent, rue et vis-à-vis de l’Église S. Severin, à l’Ange ; chez Jean-Baptiste Coignard et Antoine Boudet, rue S. Jacques, à la Bible d’Or

ANNÉE : 1735, avec approbation et privilège du Roi


FORMAT : 26 cm x 40 cm

NOMBRE DE TOMES : 2

NOMBRE DE PAGES : voir détail ci-dessous


ILLUSTRATIONS : sans, lettrines, 1 bandeau en début de chaque tome, 1 vignette au centre de la page de titre, caractères rouges et noirs pour la page de titre


RELIURE : cartonnée (la reliure fine à disparue), pages de garde marbrées couleurs, tranches rouges

JAQUETTE : non

SIGNET : oui

RHODOÏD : non


ÉTAT : l’ensemble est à restaurer, pages de garde abimées avec des manques et décollées (une absente pour le tome 2), quelques pages avec pliure à l’angle haut droit, rousseurs et taches mais l’ensemble est parfaitement lisible, à manipuler avec précaution. Mérite d’être restauré et relié


PARTICULARITÉS : bine complet de ses deux tomes


THÈMES : histoire, dictionnaire, livre ancien



N'HÉSITEZ PAS À ME DEMANDER DES RENSEIGNEMENTS OU D'AUTRES PHOTOGRAPHIES SUPPLÉMENTAIRES POUR BIEN VOUS RENDRE COMPTE DE L'ÉTAT DU LIVRE



SUR LES LIVRES


Il s’agit donc du Supplément au grand dictionnaire historique, généalogique, géographique, etc …, de M. Louis Moréri, pour servir à la dernière édition de l’an 1732 et aux précédentes en 2 tomes.


SUR LE TOME 1


2 pages d’introduction.

De AAR comme Aaron ou Ahron à LYS comme Lyser

Pagination atypique : de la page 1 (AAR) à la page 504 FLY puis de la page 1 (GAB) à la page 295 (LYS)



SUR LE TOME 2


De MAB comme Maan à ZYP comme Zypaeus.

550 pages au total.

De la page 1 à 532 pour le supplément proprement-dit.

De la page 533 à la page 549 pour les corrections et additions survenues pendant l’impression de ce supplément.

La page 550 concerne l’approbation et privilège du Roy.


REPÈRES


Le Grand Dictionnaire historique, ou mélange curieux de l'histoire sacrée et profane, a été la première fois édité à Lyon en 1674 en un volume. Il contient principalement des articles historiques et biographiques. Moréri l'a dédié à Gaillard de Longjumeau, évêque d'Apt, où il fut nommé aumônier. On peut dire pour simplifier que c'est le premier grand dictionnaire français des noms propres.


Cette encyclopédie, particulièrement riche aux plans géographique et historique, a créé un engouement immédiat dans toute l'Europe, et ce succès a duré presque tout le siècle qui suivit sa parution, entraînant de nombreuses rééditions.


Toujours édité au format folio, consistant d'abord en un seul tome et un seul volume, le nombre de pages est allé croissant, avec par exemple deux tomes (séparés ou non selon les exemplaires en chacun deux volumes) en 1683 pour la troisième édition. Il a continué à être développé après la mort de Moréri, avec des ajouts sur les événements contemporains et des biographies. Il a connu au total 20 éditions entre 1674 et 1759, dont la dernière, parue à Paris, comptait 10 volumes.


L'importance de Moréri tient aussi à ce qu'il a inauguré une série de dictionnaires analogues, écrits en langue vernaculaire et non en latin. Son ouvrage a été traduit en allemand, en anglais, en néerlandais, en espagnol et en italien. De nombreux travaux ont également été basés sur lui, tant en Allemagne qu'en Angleterre.


Tout en reconnaissant sa dette envers Moréri, Pierre Bayle a conçu son Dictionnaire historique et critique (1696) en réaction à celui-ci. Il y voyait un ouvrage truffé d’erreurs, d’idées mal fondées, de faits sans cesse répétés et jamais vérifiés, et qui faisait pourtant référence à l'époque.


SUR L'AUTEUR


Louis Moréri (1643-1680) fit ses études à Draguignan, Aix puis Lyon, où il publia en 1667 une Pratique de la perfection chrétienne et religieuse traduite de l’espagnol. Ordonné prêtre à Lyon il y prêcha avec succès pendant cinq ans, puis forma le projet d’une vaste encyclopédie mythologique et historique. Sa première édition parut à Lyon en 1671, sous le titre Le grand Dictionnaire historique, ou mêlange curieux de l’histoire sacrée et profane. Cette première édition assez défectueuse fut grandement améliorée par les rééditions qui suivirent à Paris et Amsterdam.


Moréri mourut à Paris en 1680, avant la deuxième édition, qui ne parut que l’année suivante. On considère généralement que les nombreux correcteurs et continuateurs de Moréri, tels que l’abbé Claude-Pierre Goujet (1697-1767) et Etienne-François Drouet (1715-1779) ont plus de droit que lui au mérite de cette encyclopédie qui fit longtemps référence.